L’Angola entame une nouvelle période de calamité publique de 30 jours

  • La ville de Luanda
Luanda – Le nouveau décret présidentiel sur la situation de calamité publique entre en vigueur à partir de ce dimanche 11 mars 2021, sur une période de 30 jours, dans le cadre de stratégie de l’Exécutif de lutte conte le Covid-19.

C’est la douzième fois que les autorités nationales mettent à jour les dispositions du décret présidentiel sur la situation de calamité publique, en vigueur depuis le 25 mai 2020.

 

Signé par le Président de la République, João Lourenço, le nouveau texte recommande l’immunisation des professionnels de santé et de l’éducation, des forces de défense et de sécurité, et autres professionnels indiqués par les autorités sanitaires, au moyen d’un vaccin, dans le but de couper la contagion en masse et préserver la santé de tous.

 

Selon le décret, les compétitions sportives, la natation et la pêche sportive ne peuvent s’exercer que sur base d’une autorisation.

 

Le décret définit également des règles de fonctionnement des services publics, privés pendant cette période de situation de calamité publique.

 

L’enseignement en présentiel est maintenu dans les établissements d'enseignement publics et privés à tous les niveaux, mais aussi dans les établissements d'enseignement des États étrangers et dans les écoles internationales qui fonctionnent sur le territoire angolais.

 

Le Chef de l'Etat ordonne le maintien de la clôture sanitaire dans la province de Luanda, renouvelant ainsi les principales mesures préventives telles que le port obligatoire du masque, la distanciation physique, la limitation de gens sur la voie publique et seul un groupe de 15 personnes est autorisé à assister dans une fêtes à domicile.

 

 

C’est la douzième fois que les autorités nationales mettent à jour les dispositions du décret présidentiel sur la situation de calamité publique, en vigueur depuis le 25 mai 2020.

 

Signé par le Président de la République, João Lourenço, le nouveau texte recommande l’immunisation des professionnels de santé et de l’éducation, des forces de défense et de sécurité, et autres professionnels indiqués par les autorités sanitaires, au moyen d’un vaccin, dans le but de couper la contagion en masse et préserver la santé de tous.

 

Selon le décret, les compétitions sportives, la natation et la pêche sportive ne peuvent s’exercer que sur base d’une autorisation.

 

Le décret définit également des règles de fonctionnement des services publics, privés pendant cette période de situation de calamité publique.

 

L’enseignement en présentiel est maintenu dans les établissements d'enseignement publics et privés à tous les niveaux, mais aussi dans les établissements d'enseignement des États étrangers et dans les écoles internationales qui fonctionnent sur le territoire angolais.

 

Le Chef de l'Etat ordonne le maintien de la clôture sanitaire dans la province de Luanda, renouvelant ainsi les principales mesures préventives telles que le port obligatoire du masque, la distanciation physique, la limitation de gens sur la voie publique et seul un groupe de 15 personnes est autorisé à assister dans une fêtes à domicile.