Covid-19 : L'Angola prévoit de vacciner six millions de citoyens d'ici décembre

  • Le nouveau ministre d'État et chef de la Maison de la sécurité du Président de la République, Francisco Pereira Furtado
Benguela – Les autorités angolaises entendent vacciner, d'ici le mois de décembre de cette année, six millions de personnes contre le Covid-19, a réaffirmé, à Benguela, le ministre d'État et chef de la Maison de sécurité du Président de la République, Francisco Furtado.

Selon Francisco Furtado, qui a visité la province de Benguela pendant quelques heures, en tant que coordinateur de la Commission multisectorielle contre le Covid-19, il existe des vaccins dans le pays et d'autres continueront d'arriver pour atteindre cet objectif.

À titre d'exemple, il a souligné qu'au cours des trois derniers jours, le gouvernement angolais a reçu plus de 600 000 doses de vaccins, ayant déjà en stock 1 400 000 pour poursuivre le processus de vaccination.

Le ministre d'État a jugé nécessaire d'augmenter les postes de vaccination mobiles dans les zones les plus densément peuplées, afin d'atteindre le plus grand nombre de citoyens.

Concernant l'assouplissement des mesures de prévention individuelle contre le Covid-19, ainsi que la non-utilisation des masques faciaux constatée dans de nombreuses régions, il a déclaré qu'en raison de l'augmentation du nombre de personnes infectées et de décès dus au coronavirus, certaines mesures pourraient être renforcées.

En effet, il a souligné que ces derniers jours, le nombre de décès dus au Covid-19 avait dépassé celui du paludisme, une situation qu'il juge très préoccupante.

« A titre d'exemple, le ministère de la Santé a testé 211 personnes dans deux écoles de Luanda, et 24 ont été testées positives au Covid-19, une situation très préoccupante et qui nous amène à prendre de nouvelles mesures afin de changer la situation actuelle », a-t-il déclaré.

D'autre part, Francisco Furtado a profité de l'occasion pour appeler la population à continuer à se protéger de la maladie, en respectant les mesures de biosécurité individuelles et collectives, en portant toujours un masque facial, en se lavant les mains ou les nettoyer avec le gel hydro-alcoolique.

Selon Francisco Furtado, qui a visité la province de Benguela pendant quelques heures, en tant que coordinateur de la Commission multisectorielle contre le Covid-19, il existe des vaccins dans le pays et d'autres continueront d'arriver pour atteindre cet objectif.

À titre d'exemple, il a souligné qu'au cours des trois derniers jours, le gouvernement angolais a reçu plus de 600 000 doses de vaccins, ayant déjà en stock 1 400 000 pour poursuivre le processus de vaccination.

Le ministre d'État a jugé nécessaire d'augmenter les postes de vaccination mobiles dans les zones les plus densément peuplées, afin d'atteindre le plus grand nombre de citoyens.

Concernant l'assouplissement des mesures de prévention individuelle contre le Covid-19, ainsi que la non-utilisation des masques faciaux constatée dans de nombreuses régions, il a déclaré qu'en raison de l'augmentation du nombre de personnes infectées et de décès dus au coronavirus, certaines mesures pourraient être renforcées.

En effet, il a souligné que ces derniers jours, le nombre de décès dus au Covid-19 avait dépassé celui du paludisme, une situation qu'il juge très préoccupante.

« A titre d'exemple, le ministère de la Santé a testé 211 personnes dans deux écoles de Luanda, et 24 ont été testées positives au Covid-19, une situation très préoccupante et qui nous amène à prendre de nouvelles mesures afin de changer la situation actuelle », a-t-il déclaré.

D'autre part, Francisco Furtado a profité de l'occasion pour appeler la population à continuer à se protéger de la maladie, en respectant les mesures de biosécurité individuelles et collectives, en portant toujours un masque facial, en se lavant les mains ou les nettoyer avec le gel hydro-alcoolique.