Covid-19 : L'Angola reçoit plus d'un million de doses de Sinopharm

  • Lot de vaccins contre le Covid-19
Luanda – L'Angola a reçu, ce lundi, un million deux cent mille doses de vaccin de Sinopharm, dans le cadre de l'initiative Covax.

Selon le secrétaire d'État à la Santé publique, Franco Mufinda, qui s'exprimait devant la presse au moment de la réception des vaccins, il s'agit d'un autre lot de vaccins  qui s'inscrit dans le plan national de vaccination élaboré par l'Exécutif et qui vise à servir le plus grand nombre de citoyens de plus de 18 ans.

Franco Mufinda a informé que l'Exécutif envisageait l'augmentation des brigades mobiles de vaccination pour permettre d’immuniser le plus grand nombre de citoyens sur tout le territoire national.

Le responsable a annoncé qu'à ce jour, 3 200 000 doses des quatre vaccins disponibles dans le pays ont été administrées.

En Angola, le processus de vaccination a débuté le 2 mars, avec l'arrivée des premiers 624 000 vaccins d'AstraZeneca, financés par l'Initiative Covax.

Le Plan national de vaccination défini par l'Exécutif angolais est mis en œuvre en deux étapes, administrant 12,8 millions de doses de vaccins.

Dans la première étape, 20 pour cent de la population seront vaccinés.

Dans un deuxième temps, il est prévu de vacciner à travers des campagnes massives de personnes de 16 à 39 ans (10,4 millions d'habitants), correspondant à 32% de la population.

À Luanda, la vaccination a lieu à l'Institut des sciences policières Osvaldo Serra Van-Dúnem, dans la zone économique spéciale (ZEE), au centre touristique Paz Flor, à l'école primaire Mutu-ya-Kevela, à Casa da Juventude ( Viana), au poste KK 5000, à Zango (Viana), au centre commercial Ulengo, à Cacuaco et au complexe Cidadela Desportiva.

Les autorités sanitaires prévoient de vacciner 54 pour cent de la population, soit un total de 16 823 284 personnes de plus de 16 ans.

Selon le secrétaire d'État à la Santé publique, Franco Mufinda, qui s'exprimait devant la presse au moment de la réception des vaccins, il s'agit d'un autre lot de vaccins  qui s'inscrit dans le plan national de vaccination élaboré par l'Exécutif et qui vise à servir le plus grand nombre de citoyens de plus de 18 ans.

Franco Mufinda a informé que l'Exécutif envisageait l'augmentation des brigades mobiles de vaccination pour permettre d’immuniser le plus grand nombre de citoyens sur tout le territoire national.

Le responsable a annoncé qu'à ce jour, 3 200 000 doses des quatre vaccins disponibles dans le pays ont été administrées.

En Angola, le processus de vaccination a débuté le 2 mars, avec l'arrivée des premiers 624 000 vaccins d'AstraZeneca, financés par l'Initiative Covax.

Le Plan national de vaccination défini par l'Exécutif angolais est mis en œuvre en deux étapes, administrant 12,8 millions de doses de vaccins.

Dans la première étape, 20 pour cent de la population seront vaccinés.

Dans un deuxième temps, il est prévu de vacciner à travers des campagnes massives de personnes de 16 à 39 ans (10,4 millions d'habitants), correspondant à 32% de la population.

À Luanda, la vaccination a lieu à l'Institut des sciences policières Osvaldo Serra Van-Dúnem, dans la zone économique spéciale (ZEE), au centre touristique Paz Flor, à l'école primaire Mutu-ya-Kevela, à Casa da Juventude ( Viana), au poste KK 5000, à Zango (Viana), au centre commercial Ulengo, à Cacuaco et au complexe Cidadela Desportiva.

Les autorités sanitaires prévoient de vacciner 54 pour cent de la population, soit un total de 16 823 284 personnes de plus de 16 ans.