Covid-19: L'Angola reçoit des vaccins en février

  • La ministre de la Santé, Silvia Lutucuta
Luanda - L'Angola commence à recevoir les premiers vaccins contre le Covid-19 en février 2021, a assuré lundi la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, à l'issue de la 12e  session du Conseil des ministres.

S'adressant à la presse, la ministre de la Santé a déclaré que la date était conforme au plan "que l'Angola a reçu de la société de vaccins, Covax".

"Les 12 millions de doses de vaccins n’arriveront pas en Angola en même temps", a-t-elle dit, précisant que d’autres doses arriveraient jusqu’en avril 2021.

Selon Sílvia Lutucuta, les vaccins sont un don, c'est-à-dire un investissement non remboursable de la "Covax Initiative". "En conséquence, ils vont financer les vaccins."

Elle a informé que, dans ce cas précis, le gouvernement angolais serait chargé des coûts opérationnels et du renforcement de la chaîne du froid.

Concernant les conditions de réception des vaccins, la ministre Sílvia Lutucuta a déclaré que l'exécutif angolais créerait, d'ici janvier 2021, les conditions logistiques, y compris les chambres froides pour la conservation.

Le Plan national de vaccination contre Covid-19 a été approuvé lundi par le Conseil des ministres et prévoit un processus en deux étapes. Le premier comprendra les personnes de plus de 40 ans, ainsi que les personnes à haut risque d'exposition.

Les personnes âgées de 20 à 39 ans, les vendeurs des marchés populaires, les chauffeurs des services publics et les chauffeurs de moto-taxi seront vaccinées dans la deuxième phase.

S'adressant à la presse, la ministre de la Santé a déclaré que la date était conforme au plan "que l'Angola a reçu de la société de vaccins, Covax".

"Les 12 millions de doses de vaccins n’arriveront pas en Angola en même temps", a-t-elle dit, précisant que d’autres doses arriveraient jusqu’en avril 2021.

Selon Sílvia Lutucuta, les vaccins sont un don, c'est-à-dire un investissement non remboursable de la "Covax Initiative". "En conséquence, ils vont financer les vaccins."

Elle a informé que, dans ce cas précis, le gouvernement angolais serait chargé des coûts opérationnels et du renforcement de la chaîne du froid.

Concernant les conditions de réception des vaccins, la ministre Sílvia Lutucuta a déclaré que l'exécutif angolais créerait, d'ici janvier 2021, les conditions logistiques, y compris les chambres froides pour la conservation.

Le Plan national de vaccination contre Covid-19 a été approuvé lundi par le Conseil des ministres et prévoit un processus en deux étapes. Le premier comprendra les personnes de plus de 40 ans, ainsi que les personnes à haut risque d'exposition.

Les personnes âgées de 20 à 39 ans, les vendeurs des marchés populaires, les chauffeurs des services publics et les chauffeurs de moto-taxi seront vaccinées dans la deuxième phase.