Covid-19 : Les cas de paludisme posent de nouveaux défis dans la lutte contre la pandémie

  • Secrétaire d'État à la Santé publique, Franco Mufinda.
Huambo (Angola) - L'augmentation exponentielle de cas de paludisme en Angola pose de nouveaux défis dans la gestion de la situation épidémiologique du Covid-19, a déclaré jeudi, à Huambo, le secrétaire d'État à la Santé publique, Franco Mufinda.

S'adressant à la presse, dans le cadre de la journée de travail de cinq jours dans cette province, il a déclaré que la surpopulation des établissements de santé, due au paludisme, va à l'encontre des mesures de Covid-19 pour prévenir et combattre la pandémie.

Cette situation, selon le responsable, contraint les patients à partager des lits dans les unités hospitalières, en raison d'espace insuffisant, une réalité qui contraste avec les directives et les mesures de prévention et de contention de la grippe par le nouveau coronavirus, en compromettant le respect de la distanciation physique.

En conséquence, Franco Mufinda a indiqué que le ministère de la Santé est préoccupé par la situation, d'où la raison de continuer à prendre des mesures pour empêcher le paludisme d'interférer négativement dans l'aggravation de la situation épidémiologique du Covid-19 dans le pays.

Il a fait valoir que des spécialistes et du matériel sont mobilisés pour contribuer au traitement rapide des patients, ainsi qu'au renforcement des mesures de prévention de la maladie dans les collectivités, mettant l'accent sur le dépistage des patients hospitalisés, avec des tests de Covid-19, pour permettre l'isolement social requis, en particulier pour les cas positifs.

Franco Mufinda a également annoncé l'amélioration du fonctionnement des unités sanitaires en périphérie, visant à réduire le flux de patients dans les hôpitaux de référence.

Le secrétaire d'État a souligné, outre le paludisme, la tuberculose comme une autre maladie qui nécessite une plus grande attention dans la gestion des cas de Covid-19, compte tenu de la situation épidémiologique qu'elle présente au niveau du pays.

Franco Mufinda a jugé "très critique" la situation épidémiologique du Covid-19 dans la province de Huambo, avec un bilan de plus de 100 cas de circulation de la variante anglaise.

Cette région du Plateau Central d'Angola, habitée par deux millions 519 mille 309 habitants, présente un tableau épidémiologique du Covid-19 avec mille 487 infections, mille 40 guéris, 58 décès et 392 en soins institutionnels et à domicile.

S'adressant à la presse, dans le cadre de la journée de travail de cinq jours dans cette province, il a déclaré que la surpopulation des établissements de santé, due au paludisme, va à l'encontre des mesures de Covid-19 pour prévenir et combattre la pandémie.

Cette situation, selon le responsable, contraint les patients à partager des lits dans les unités hospitalières, en raison d'espace insuffisant, une réalité qui contraste avec les directives et les mesures de prévention et de contention de la grippe par le nouveau coronavirus, en compromettant le respect de la distanciation physique.

En conséquence, Franco Mufinda a indiqué que le ministère de la Santé est préoccupé par la situation, d'où la raison de continuer à prendre des mesures pour empêcher le paludisme d'interférer négativement dans l'aggravation de la situation épidémiologique du Covid-19 dans le pays.

Il a fait valoir que des spécialistes et du matériel sont mobilisés pour contribuer au traitement rapide des patients, ainsi qu'au renforcement des mesures de prévention de la maladie dans les collectivités, mettant l'accent sur le dépistage des patients hospitalisés, avec des tests de Covid-19, pour permettre l'isolement social requis, en particulier pour les cas positifs.

Franco Mufinda a également annoncé l'amélioration du fonctionnement des unités sanitaires en périphérie, visant à réduire le flux de patients dans les hôpitaux de référence.

Le secrétaire d'État a souligné, outre le paludisme, la tuberculose comme une autre maladie qui nécessite une plus grande attention dans la gestion des cas de Covid-19, compte tenu de la situation épidémiologique qu'elle présente au niveau du pays.

Franco Mufinda a jugé "très critique" la situation épidémiologique du Covid-19 dans la province de Huambo, avec un bilan de plus de 100 cas de circulation de la variante anglaise.

Cette région du Plateau Central d'Angola, habitée par deux millions 519 mille 309 habitants, présente un tableau épidémiologique du Covid-19 avec mille 487 infections, mille 40 guéris, 58 décès et 392 en soins institutionnels et à domicile.