Covid-19: Un spécialiste appelle à consommation modérée du thé

  • Coronavirus
Moçâmedes (Angola) – Le nutritionniste Manuel Fausto a conseillé, jeudi, la population à éviter la consommation excessif du thé naturel pour soigner le Covid- 19, pour ne pas souffrir à l’avenir, d’autres problèmes de santé, notamment l'intoxication, la gastrite, entre autres maladies.

La population a opté pour un usage exagéré du thé, avec l’eucalyptus et autres,  comme médicaments pour guérir ou prévenir la pandémie, alors qu’il n’existe pas encore un remède, a informé  Manuel Fausto.

“ La population se dit qu’étant naturel, ce thé ne cause aucun dommage à la santé, ce qui n’est pas vrai. Les gens pensent que ce thé guérit certaines maladies ou nettoient l’organisme, le consommant quatre à six fois par jour, sans tenir compte de leur état de santé”, a-t-il déploré.

Ce thé, a indiqué le nutritionniste, apporte d’une manière générale, des avantages à la santé, mais sa consommation doit être prescrite par un médecin en fonction du profil de santé de chaque personne.

L’un des moyens pour éviter la contamination est la prévention, appelant au respect des mesures de biosécurité telles que le port du masque, le lavage constant des mains et la distanciation physique, a-t-il souligné.

"Ce qui importe, c’est d’avoir un style de vie sain, boire beaucoup d'eau, manger des fruits et pratiquer des exercices physiques qui peuvent aider à maintenir la santé physique et mentale de chacun", a-t-il renchéri.

À ce jour, la province de Namibe compte 19 cas positifs, deux décès et 34 guéris.

La population a opté pour un usage exagéré du thé, avec l’eucalyptus et autres,  comme médicaments pour guérir ou prévenir la pandémie, alors qu’il n’existe pas encore un remède, a informé  Manuel Fausto.

“ La population se dit qu’étant naturel, ce thé ne cause aucun dommage à la santé, ce qui n’est pas vrai. Les gens pensent que ce thé guérit certaines maladies ou nettoient l’organisme, le consommant quatre à six fois par jour, sans tenir compte de leur état de santé”, a-t-il déploré.

Ce thé, a indiqué le nutritionniste, apporte d’une manière générale, des avantages à la santé, mais sa consommation doit être prescrite par un médecin en fonction du profil de santé de chaque personne.

L’un des moyens pour éviter la contamination est la prévention, appelant au respect des mesures de biosécurité telles que le port du masque, le lavage constant des mains et la distanciation physique, a-t-il souligné.

"Ce qui importe, c’est d’avoir un style de vie sain, boire beaucoup d'eau, manger des fruits et pratiquer des exercices physiques qui peuvent aider à maintenir la santé physique et mentale de chacun", a-t-il renchéri.

À ce jour, la province de Namibe compte 19 cas positifs, deux décès et 34 guéris.