Covid-19: Début de la campagne de vaccination à Cunene

  • La gouverneure de la province de Cunene, Gerdina Didalewa reçoit le premier vaccin contre le Covid-19.
Ondjiva - La campagne de vaccination contre le Covid-19 dans la province de Cunene a débuté cet après-midi, dans un acte dirigé par la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta.

Le gouverneur de Cunene, Gerardina Didalelwa, a été la première à recevoir le vaccin AstraZeneca, qui couvrira 215 749 personnes, soit 20% de la population locale.

Les groupes prioritaires comprennent les professionnels de la santé, les enseignants, les personnes de plus de 65 ans et le personnel des organes de défense et de sécurité.

La vaccination a lieu, dans une première phase dans la ville d’Ondjiva.

Le vaccin sera administré en deux doses, en deux mois.

En intervenant lors de la cérémonie du lancement de la campagne de vaccination, la ministre de la Santé, Sílvia Lutukuta, a appelé la population cible à se rendre au poste de vaccination sans aucune réserve, car le pays continue à enregistrer de nouveaux cas de Covid-19.

La ministre a rappelé que la province de Cunene, en tant que région frontalière, doit renforcer ses mesures préventives, car au niveau du pays voisin (Namibie) il y a déjà une circulation communautaire de la nouvelle variante sud-africaine.

La province de Cunene compte 220 cas confirmés, dont 215 se sont rétablis, trois sont actifs et deux sont décédés.

Le gouverneur de Cunene, Gerardina Didalelwa, a été la première à recevoir le vaccin AstraZeneca, qui couvrira 215 749 personnes, soit 20% de la population locale.

Les groupes prioritaires comprennent les professionnels de la santé, les enseignants, les personnes de plus de 65 ans et le personnel des organes de défense et de sécurité.

La vaccination a lieu, dans une première phase dans la ville d’Ondjiva.

Le vaccin sera administré en deux doses, en deux mois.

En intervenant lors de la cérémonie du lancement de la campagne de vaccination, la ministre de la Santé, Sílvia Lutukuta, a appelé la population cible à se rendre au poste de vaccination sans aucune réserve, car le pays continue à enregistrer de nouveaux cas de Covid-19.

La ministre a rappelé que la province de Cunene, en tant que région frontalière, doit renforcer ses mesures préventives, car au niveau du pays voisin (Namibie) il y a déjà une circulation communautaire de la nouvelle variante sud-africaine.

La province de Cunene compte 220 cas confirmés, dont 215 se sont rétablis, trois sont actifs et deux sont décédés.