Covid-19: Les jeunes sensibilisent les vendeurs aux mesures de biosécurité

  • JMPLA promove campanha de sensibilizaçao contra à Covid-19
Ondjiva - Les vendeurs des marchés d'Oshamukuio et en Alemanha, dans la ville d'Ondjiva, dans la province de Cunene, ont été informés mardi des mesures de biosécurité pour prévenir le Covid-19.

La campagne de sensibilisation a été promue par le Cabinet  provincial de la culture, du tourisme, de la jeunesse et de sport, en collaboration avec les responsables des associations de jeunes de Cunene, dans le cadre du mois dédié à la jeunesse angolaise.

À l'occasion, les activistes ont fait appel au port obligatoire du masque facial, au respect des mesures de distanciation physique, de l'hygiène et du lavage constant des mains.

Le directeur du Cabinet provincial de la culture, du tourisme, de la jeunesse et des sports de Cunene, Marcelino dos Santos, a expliqué que la campagne sera menée dans les marchés informels parce qu’ils sont les principaux endroits  de concentration de personnes, dont la plupart ne respectent pas les mesures de  prévention.

Selon lui, les gens doivent aider le gouvernement dans la lutte contre la pandémie, mais il y a encore des individus exposés au risque de contracter le virus.

La province de Cunene compte 220 cas confirmés, dont 215 rétablis, trois actifs et deux  décès.

La campagne de sensibilisation a été promue par le Cabinet  provincial de la culture, du tourisme, de la jeunesse et de sport, en collaboration avec les responsables des associations de jeunes de Cunene, dans le cadre du mois dédié à la jeunesse angolaise.

À l'occasion, les activistes ont fait appel au port obligatoire du masque facial, au respect des mesures de distanciation physique, de l'hygiène et du lavage constant des mains.

Le directeur du Cabinet provincial de la culture, du tourisme, de la jeunesse et des sports de Cunene, Marcelino dos Santos, a expliqué que la campagne sera menée dans les marchés informels parce qu’ils sont les principaux endroits  de concentration de personnes, dont la plupart ne respectent pas les mesures de  prévention.

Selon lui, les gens doivent aider le gouvernement dans la lutte contre la pandémie, mais il y a encore des individus exposés au risque de contracter le virus.

La province de Cunene compte 220 cas confirmés, dont 215 rétablis, trois actifs et deux  décès.