Covid-19: Le MED et le MINSA appellent les enseignants à se vacciner

  • Campagne de vaccination contre le Covid-19
Luanda - Les ministres de l'Éducation et de la Santé, respectivement Luísa Grilo et Sílvia Lutucuta, ont appelé mercredi, à Luanda, les enseignants de différents niveaux d'enseignement à affluer aux postes de vaccination contre le Covid-19.

Les deux gouvernantes, qui s’adressaient à la presse après avoir visité le poste de vaccination situé au Lycée Mutu ya Kevela, ont averti que la non-vaccination des enseignants pourrait contraindre le gouvernement à suspendre les cours.

Luísa Grilo a insisté sur la nécessité pour les professionnels de l'éducation d'être vaccinés pour assurer la continuité du processus d'enseignement/apprentissage, de manière sûre, en donnant un exemple positif.

«Les enseignants doivent montrer l'exemple à la société», a affirmé la ministre.

Pour Sílvia Lutucuta, la prévention et le combat au Covid-19 est un engagement de tous les Angolais.

La ministre a réaffirmé que le risque d'une nouvelle suspension des cours est réel si les mesures de biosécurité ne sont pas suivies, ce qui contribue à couper la chaîne de transmission de la maladie.

Les données disponibles indiquent la vaccination, à ce jour, de 161 000 enseignants, dont 18 000 résident dans la province de Luanda.

Les responsables de la santé ont commencé à administrer la deuxième dose du vaccin Covid-19 lundi.

A cet effet, un million de doses du vaccin AstraZeneca sont disponibles, dans une phase destinée aux professionnels de santé, aux personnels de défense et sécurité, aux enseignants et aux personnes de plus de 65 ans.

À Luanda, les groupes cibles devraient se rendre aux postes de vaccination du complexe touristique Paz Flor, à Morro Bento, ainsi qu'au Magistère Mutu-ya-Kevela, dans le district urbain d'Ingombota.

Le plan prévoit de vacciner environ 54 pour cent de la population, un total de 16 823 284 personnes de plus de 16 ans, en vue de la reprise des activités économiques et sociales.

En mai, l'Exécutif s'attend à recevoir un autre lot de 20 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 de Johnson & Johnson, Pfizer et Sputnik.

Il s'agit d'un lot de 12 millions de doses du vaccin Spoutnik, destiné à immuniser six millions de personnes, plus de quatre millions de Johnson & Johnson et plus d'un million de Pfizer.

À ce jour, le pays a reçu 824 000 doses de vaccin.

Les deux gouvernantes, qui s’adressaient à la presse après avoir visité le poste de vaccination situé au Lycée Mutu ya Kevela, ont averti que la non-vaccination des enseignants pourrait contraindre le gouvernement à suspendre les cours.

Luísa Grilo a insisté sur la nécessité pour les professionnels de l'éducation d'être vaccinés pour assurer la continuité du processus d'enseignement/apprentissage, de manière sûre, en donnant un exemple positif.

«Les enseignants doivent montrer l'exemple à la société», a affirmé la ministre.

Pour Sílvia Lutucuta, la prévention et le combat au Covid-19 est un engagement de tous les Angolais.

La ministre a réaffirmé que le risque d'une nouvelle suspension des cours est réel si les mesures de biosécurité ne sont pas suivies, ce qui contribue à couper la chaîne de transmission de la maladie.

Les données disponibles indiquent la vaccination, à ce jour, de 161 000 enseignants, dont 18 000 résident dans la province de Luanda.

Les responsables de la santé ont commencé à administrer la deuxième dose du vaccin Covid-19 lundi.

A cet effet, un million de doses du vaccin AstraZeneca sont disponibles, dans une phase destinée aux professionnels de santé, aux personnels de défense et sécurité, aux enseignants et aux personnes de plus de 65 ans.

À Luanda, les groupes cibles devraient se rendre aux postes de vaccination du complexe touristique Paz Flor, à Morro Bento, ainsi qu'au Magistère Mutu-ya-Kevela, dans le district urbain d'Ingombota.

Le plan prévoit de vacciner environ 54 pour cent de la population, un total de 16 823 284 personnes de plus de 16 ans, en vue de la reprise des activités économiques et sociales.

En mai, l'Exécutif s'attend à recevoir un autre lot de 20 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 de Johnson & Johnson, Pfizer et Sputnik.

Il s'agit d'un lot de 12 millions de doses du vaccin Spoutnik, destiné à immuniser six millions de personnes, plus de quatre millions de Johnson & Johnson et plus d'un million de Pfizer.

À ce jour, le pays a reçu 824 000 doses de vaccin.