Vers une troisième dose de vaccin anti-Covid en Angola

  • Ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta
Luanda - La ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, a admis la possibilité d'administrer en 2022 une troisième dose du vaccin contre le Covid-19 aux professionnels de la première ligne dans la lutte contre la pandémie.

Selon la ministre, qui a accordé une interview mardi à la Télévision Publique d'Angola (TPA), l'intention est due à la létalité des nouvelles vagues de la maladie, car le nombre de décès pourrait doubler.

Bien qu’il est prévu l'administration de la troisième dose aux professionnels de première ligne , Sílvia Lutucuta a déclaré que la priorité était l'administration de la deuxième dose du vaccin contre le Covid-19 pour l’immunisation de la population.

Les données publiées montrent que lors de la première vague, dont le pic était en octobre 2020, l’Angola avait enregistré 99 décès et 5 635 cas , tandis que lors de la deuxième vague, en mai, marquée par la circulation des variantes anglaise et sud-africaine, le pays a recensé 198 décès et 7 898 cas.

La troisième vague, qui est marquée par la circulation des variantes delta, anglaise et sud-africaine, la statistique indique l'enregistrement de 664 décès, dont les victimes sont la plupart des personnes âgées et des patients présentant d'autres comorbidités et sans vaccin.

Selon la ministre, qui a accordé une interview mardi à la Télévision Publique d'Angola (TPA), l'intention est due à la létalité des nouvelles vagues de la maladie, car le nombre de décès pourrait doubler.

Bien qu’il est prévu l'administration de la troisième dose aux professionnels de première ligne , Sílvia Lutucuta a déclaré que la priorité était l'administration de la deuxième dose du vaccin contre le Covid-19 pour l’immunisation de la population.

Les données publiées montrent que lors de la première vague, dont le pic était en octobre 2020, l’Angola avait enregistré 99 décès et 5 635 cas , tandis que lors de la deuxième vague, en mai, marquée par la circulation des variantes anglaise et sud-africaine, le pays a recensé 198 décès et 7 898 cas.

La troisième vague, qui est marquée par la circulation des variantes delta, anglaise et sud-africaine, la statistique indique l'enregistrement de 664 décès, dont les victimes sont la plupart des personnes âgées et des patients présentant d'autres comorbidités et sans vaccin.