Covid-19: Le gouvernement angolais dément les rumeurs du retour à l'état d'urgence

  • Ministre d'État et chef de la Maison Civile du Président de la République, Adão de Almeida
Luanda - Le ministre d'État et chef de la Maison civile, Adão de Almeida, a démenti vendredi que le Président de la République ait demandé au Parlement d'examiner un projet de loi pour promulguer un nouvel état d'urgence dans le pays.

Le ministre d’État réagissait aux fausses informations diffusées sur les réseaux sociaux sur le retour à l’état d’urgence.

"Le Chef de l'Etat n'a pas l'intention de déclarer l'état d'urgence, dans l'immédiat, et il n’a eu aucun contact avec l'Assemblée nationale à cet effet", a déclaré Adão de Almeida.

Selon lui, l’Angola continuera d'être en état de calamité publique face à la pandémie de Covid-19.

"L'exécutif angolais privilégie la vraie information et, par conséquent, nous vous informons que l'information diffusée sur les réseaux sociaux et dans certains médias étrangers est fausse", a-t-il ajouté.

Il convient de rappeler que l'Angola a connu une période d'état d'urgence (le premier de son histoire) après l’apparition des deux premiers cas positifs de Covid-19, entre mars et mai dernier.

Le pays compte 12 223 cas positifs de coronavirus, avec 300 décès, 5 626 patients guéris et 6 257 malades actifs.

Le ministre d’État réagissait aux fausses informations diffusées sur les réseaux sociaux sur le retour à l’état d’urgence.

"Le Chef de l'Etat n'a pas l'intention de déclarer l'état d'urgence, dans l'immédiat, et il n’a eu aucun contact avec l'Assemblée nationale à cet effet", a déclaré Adão de Almeida.

Selon lui, l’Angola continuera d'être en état de calamité publique face à la pandémie de Covid-19.

"L'exécutif angolais privilégie la vraie information et, par conséquent, nous vous informons que l'information diffusée sur les réseaux sociaux et dans certains médias étrangers est fausse", a-t-il ajouté.

Il convient de rappeler que l'Angola a connu une période d'état d'urgence (le premier de son histoire) après l’apparition des deux premiers cas positifs de Covid-19, entre mars et mai dernier.

Le pays compte 12 223 cas positifs de coronavirus, avec 300 décès, 5 626 patients guéris et 6 257 malades actifs.