L'UE fait un don de 290 mille euros pour atténuer les effets du Covid-19 sur les familles

  • Coronavirus
Baia Farta - Deux cent quatre-vingt dix mille euros ont été mis à disposition par l'Union européenne pour atténuer l'impact économique et social du Covid-19 sur les familles nécessiteuses des provinces de Benguela et Malanje.

Cette information a été fournie par l'assistant de l'ONG Action de Développement Rural et Environnement - Antenne Benguela, Paulino Chamuene, dans la commune d'Ekimina (Baía Farta), soulignant que l'argent avait été octroyé en octobre dernier.

A Benguela, a-t-il dit, 1 058 personnes bénéficieront de cet appui dans les municipalités de Baía Farta, Cubal et Ganda, essentiellement dans des actions dans les domaines agricoles, éducatifs et de suivi développés par ADRA.

En ce moment, ADRA réalise un débat sur "L'importance de l'assainissement de base de l'environnement", dans la commune d'Ekimina (120 kilomètres au sud de la ville de Benguela), visant à alerter la population sur les risques d'un mauvais conditionnement des déchets solides, ce qui peut entraîner des cas de diarrhée, de paludisme et d’autres maladies.

Il a informé que le 9 décembre, l'équipe d'ADRA reviendrait dans cette localité pour enseigner aux résidents comment installer des systèmes de lavage des mains avec des matériaux locaux et mener d'autres activités pour promouvoir l'agriculture, telles que la distribution d'intrants agricoles.

Cette information a été fournie par l'assistant de l'ONG Action de Développement Rural et Environnement - Antenne Benguela, Paulino Chamuene, dans la commune d'Ekimina (Baía Farta), soulignant que l'argent avait été octroyé en octobre dernier.

A Benguela, a-t-il dit, 1 058 personnes bénéficieront de cet appui dans les municipalités de Baía Farta, Cubal et Ganda, essentiellement dans des actions dans les domaines agricoles, éducatifs et de suivi développés par ADRA.

En ce moment, ADRA réalise un débat sur "L'importance de l'assainissement de base de l'environnement", dans la commune d'Ekimina (120 kilomètres au sud de la ville de Benguela), visant à alerter la population sur les risques d'un mauvais conditionnement des déchets solides, ce qui peut entraîner des cas de diarrhée, de paludisme et d’autres maladies.

Il a informé que le 9 décembre, l'équipe d'ADRA reviendrait dans cette localité pour enseigner aux résidents comment installer des systèmes de lavage des mains avec des matériaux locaux et mener d'autres activités pour promouvoir l'agriculture, telles que la distribution d'intrants agricoles.