La malnutrition tue 54 enfants à Moxico

Luena – Cinquante-quatre enfants de moins de cinq ans sont décédés de malnutrition sévère en 2020, dans les unités sanitaires de la province de Moxico, 29  décès de plus  par rapport à 2019.

En 2020, les autorités ont enregistré 1650 cas de malnutrition, soit une réduction de 823 cas par rapport à l'année précédente, la municipalité  de Moxico (siège) est en tête de la  liste, avec 552 cas, suivie de Luau (404), Léua (296 ), Alto Zambeze (224),

Bundas (185), Camanongue (124), Luacano (102), Cameia (18) et Luchazes (14).

Selon la superviseure provinciale du Programme de nutrition, Victorina Mariano, Moxico a connu une hausse des décès par la malnutrition à cause du manque de produits thérapeutiques, tel que la Plumpy-nut, le lait F100 et F75, qui sont en pénurie dans la province, depuis mai de l'année dernière.

Se confiant à l'ANGOP, elle a déclaré que les restrictions imposées par les mesures de lutte contre le Covid-19, avec la fermeture des frontières aériennes, l'année dernière, avait rendu difficile l'entrée de ces produits (plumpy-nut, lait F100 et F75) importés par le pays.

Victorina Mariano a déclaré que la plupart des enfants décédés étaient originaires des zones rurales et que beaucoup d'entre eux étaient arrivés déjà à un stade avancé de la maladie, en raison du sevrage précoce.

Pour atténuer la situation, les hôpitaux ont été chargés d'adapter le traitement avec d'autres types de laits industriels et les parents sont conseillés à nourrir leurs enfants avec des aliments du champ, en particulier de la farine de maïs et jus de fruits.

En 2020, les autorités ont enregistré 1650 cas de malnutrition, soit une réduction de 823 cas par rapport à l'année précédente, la municipalité  de Moxico (siège) est en tête de la  liste, avec 552 cas, suivie de Luau (404), Léua (296 ), Alto Zambeze (224),

Bundas (185), Camanongue (124), Luacano (102), Cameia (18) et Luchazes (14).

Selon la superviseure provinciale du Programme de nutrition, Victorina Mariano, Moxico a connu une hausse des décès par la malnutrition à cause du manque de produits thérapeutiques, tel que la Plumpy-nut, le lait F100 et F75, qui sont en pénurie dans la province, depuis mai de l'année dernière.

Se confiant à l'ANGOP, elle a déclaré que les restrictions imposées par les mesures de lutte contre le Covid-19, avec la fermeture des frontières aériennes, l'année dernière, avait rendu difficile l'entrée de ces produits (plumpy-nut, lait F100 et F75) importés par le pays.

Victorina Mariano a déclaré que la plupart des enfants décédés étaient originaires des zones rurales et que beaucoup d'entre eux étaient arrivés déjà à un stade avancé de la maladie, en raison du sevrage précoce.

Pour atténuer la situation, les hôpitaux ont été chargés d'adapter le traitement avec d'autres types de laits industriels et les parents sont conseillés à nourrir leurs enfants avec des aliments du champ, en particulier de la farine de maïs et jus de fruits.