Un hôpital enregistre plus de deux mille cas d'hypertension artérielle

Ondjiva (Angola) - Deux mille 22 cas d'hypertension artérielle ont été enregistrés au premier trimestre de cette année à l'hôpital Général de Cunene, un nombre jugé préoccupant par les autorités sanitaires.

Ce chiffre représente une augmentation de 373 cas supplémentaires par rapport à la même période précédente.

Ce lundi, à l'occasion de la Journée mondiale de l'hypertension, le médecin en chef des urgences de ladite unité de santé, a déclaré, dans des déclarations à l'ANGOP, que les chiffres sont de plus en plus effrayants, soulignant qu'il y a une insouciance de la population par rapport à la maladie.

Il a expliqué que les cas augmentent principalement chez les femmes, appelant à sa prévention, régulière car il s'agit d'une maladie chronique.

Le responsable a rappelé que l'hypertension artérielle est incurable et comporte plusieurs risques tels que les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et l'insuffisance rénale.

«L'hypertension est une maladie silencieuse dont les symptômes tardent souvent à apparaître. Pour cette raison, il est important que les gens aient une routine d'examen pour identifier tout trouble », a-t-il ajouté.

Il a appelé la population à évaluer régulièrement les niveaux en cas d'antécédents familiaux, ainsi qu'à éviter une consommation excessive de sel, de fumer, ainsi qu'à faire de l'exercice régulièrement pour éviter les problèmes de genre.

Depuis 2005, le 17 mai est célébrée Journée mondiale de l'hypertension, considérée comme la principale cause de maladies cardiovasculaires et de décès prématurés dans le monde.

La date instituée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est célébrée chaque année, dans le but d'alerter les États sur l'importance de la prévention, de la détection et du traitement de la maladie.

Ce chiffre représente une augmentation de 373 cas supplémentaires par rapport à la même période précédente.

Ce lundi, à l'occasion de la Journée mondiale de l'hypertension, le médecin en chef des urgences de ladite unité de santé, a déclaré, dans des déclarations à l'ANGOP, que les chiffres sont de plus en plus effrayants, soulignant qu'il y a une insouciance de la population par rapport à la maladie.

Il a expliqué que les cas augmentent principalement chez les femmes, appelant à sa prévention, régulière car il s'agit d'une maladie chronique.

Le responsable a rappelé que l'hypertension artérielle est incurable et comporte plusieurs risques tels que les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et l'insuffisance rénale.

«L'hypertension est une maladie silencieuse dont les symptômes tardent souvent à apparaître. Pour cette raison, il est important que les gens aient une routine d'examen pour identifier tout trouble », a-t-il ajouté.

Il a appelé la population à évaluer régulièrement les niveaux en cas d'antécédents familiaux, ainsi qu'à éviter une consommation excessive de sel, de fumer, ainsi qu'à faire de l'exercice régulièrement pour éviter les problèmes de genre.

Depuis 2005, le 17 mai est célébrée Journée mondiale de l'hypertension, considérée comme la principale cause de maladies cardiovasculaires et de décès prématurés dans le monde.

La date instituée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est célébrée chaque année, dans le but d'alerter les États sur l'importance de la prévention, de la détection et du traitement de la maladie.