La vaccination de masse des professionnels de la santé commence samedi

  • Le vaccin contre le Covid-19
Luanda - La campagne massive de vaccination de la population angolaise contre Covid-19 commence samedi 6, avec les professionnels de la santé.

S’exprimant jeudi lors d'une conférence de presse sur le plan national de vaccination,  la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, a déclaré que dans une première phase, 20 pour cent de la population angolaise seraient vaccinés, soit un total de 6.419.534 personnes.

L'exécutif envisage de vacciner, au total, 52 pour cent de la population, soit 16 823 284 personnes de plus de 16 ans. L’Angola a choisi en priorité les professionnels de la santé, puis ceux des services sociaux et de l'ordre public et de la sécurité, ainsi que les personnes souffrant d’une comorbidité et âgées de plus de 40 ans.

Bien que la vaccination ne soit pas obligatoire, la ministre a conseillé aux personnes de rechercher des postes de vaccination qui seront indiqués, évitant ainsi de s'exposer inutilement au risque de contamination.

Sílvia Lutucuta a réaffirmé que le vaccin contre le Covid-19 était gratuit.

L'Angola a reçu, mardi, 624 mille doses de vaccin contre Covid-19, dans le cadre de l'Initiative Covax. Il s'agit du premier lot d’un ensemble de 2,172 millions de doses qui devrait arriver dans le pays d'ici la fin mai de cette année, mis à disposition par COVAX-Facility,

L’Angola devrait recevoir, d'ici la fin juin, 6,4 millions de doses d'AstraZeneca ou autres disponibles pour couvrir les besoins de la première étape du plan de vaccination contre Covid-19, défini par le ministère de la Santé, couvrant 20 pour cent de la population.

S’exprimant jeudi lors d'une conférence de presse sur le plan national de vaccination,  la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, a déclaré que dans une première phase, 20 pour cent de la population angolaise seraient vaccinés, soit un total de 6.419.534 personnes.

L'exécutif envisage de vacciner, au total, 52 pour cent de la population, soit 16 823 284 personnes de plus de 16 ans. L’Angola a choisi en priorité les professionnels de la santé, puis ceux des services sociaux et de l'ordre public et de la sécurité, ainsi que les personnes souffrant d’une comorbidité et âgées de plus de 40 ans.

Bien que la vaccination ne soit pas obligatoire, la ministre a conseillé aux personnes de rechercher des postes de vaccination qui seront indiqués, évitant ainsi de s'exposer inutilement au risque de contamination.

Sílvia Lutucuta a réaffirmé que le vaccin contre le Covid-19 était gratuit.

L'Angola a reçu, mardi, 624 mille doses de vaccin contre Covid-19, dans le cadre de l'Initiative Covax. Il s'agit du premier lot d’un ensemble de 2,172 millions de doses qui devrait arriver dans le pays d'ici la fin mai de cette année, mis à disposition par COVAX-Facility,

L’Angola devrait recevoir, d'ici la fin juin, 6,4 millions de doses d'AstraZeneca ou autres disponibles pour couvrir les besoins de la première étape du plan de vaccination contre Covid-19, défini par le ministère de la Santé, couvrant 20 pour cent de la population.