L'Angola aborde la situation de la personne malvoyante

  • Prova de atletismo adaptado  - Arquivo
Luanda - Une réunion multisectorielle et multidisciplinaire sur l'intégration de la personne malvoyante dans le système éducatif se tient lundi, à Luanda, sous l’égide du ministère de l'Action Sociale Famille et Promotion de la femme (Masfamu).

L'événement se déroule dans le cadre des célébrations de la journée du Braille (4 janvier), un outil qui permet aux personnes de ce groupe de gagner leur place dans la société, l'accès à l'emploi, ainsi que dans les universités et d'autres droits.

La célébration vise à reconnaître la promotion des droits de l'homme et des libertés fondamentales dans le contexte de l'accès à la langue écrite, comme une condition préalable essentielle pour la pleine réalisation des droits de l'homme de ces citoyens.

Selon les données du recensement général de la population et des logements de 2014, les personnes malvoyantes dans le pays représentent 2,5% de la population, soit 656.258 personnes. Les hommes représentent 56% et les femmes 44%.

Sur le total, 58.921 sont des personnes malvoyantes, dont 30.134 en zone urbaine et 28.787 en zone rurale.

 

L'événement se déroule dans le cadre des célébrations de la journée du Braille (4 janvier), un outil qui permet aux personnes de ce groupe de gagner leur place dans la société, l'accès à l'emploi, ainsi que dans les universités et d'autres droits.

La célébration vise à reconnaître la promotion des droits de l'homme et des libertés fondamentales dans le contexte de l'accès à la langue écrite, comme une condition préalable essentielle pour la pleine réalisation des droits de l'homme de ces citoyens.

Selon les données du recensement général de la population et des logements de 2014, les personnes malvoyantes dans le pays représentent 2,5% de la population, soit 656.258 personnes. Les hommes représentent 56% et les femmes 44%.

Sur le total, 58.921 sont des personnes malvoyantes, dont 30.134 en zone urbaine et 28.787 en zone rurale.