L'Angola présente le rapport national volontaire des ODD

  • La ministre d'État en charge des affaires sociales, Carolina Cerqueira
Luanda - La ministre d'État chargée des affaires sociales, Carolina Cerqueira, a réitéré, ce mardi, l'engagement du pays en faveur de la mise en œuvre de l'Agenda 2030 des Nations Unies et des Objectifs de développement durable (ODD).

Selon la gouvernante, qui a présenté le premier Rapport Volontaire National (RNV) en visioconférence au Forum Politique de Haut Niveau du Conseil Economique et Social (ECOSOC), le programme s'inscrit dans le cadre de l'Agenda 2063 de l'Union Africaine, un échéance pour l'Angola, à l'horizon 2025, ainsi que sa conformité avec le Plan National de Développement.

 Avec ce rapport, l'Angola fait partie du nouveau partenariat mondial, basé sur l'esprit de solidarité, de coopération et de responsabilité mutuelle, plaçant les personnes au centre du développement, dans un plan d'action pour les personnes, la planète et la prospérité, qui vise à renforcer l'universalité la paix et les partenariats au niveau mondial.

L'Agenda 2030, adopté en septembre 2015 par l'Assemblée générale des Nations Unies, englobe des domaines divers mais interconnectés dans les trois dimensions de la durabilité – sociale, économique et environnementale et met l'accent sur l'orientation « ne laisser personne de côté » et l'éradication de la pauvreté.

Le rapport a été préparé dans un contexte atypique et à une étape cruciale du processus de développement du pays, en proie à une crise économique et sociale, en raison de la baisse du prix du pétrole, qui contribue à environ 90 pour cent au revenu total des exportations nationales, et aggravée par la pandémie de covid-19, obligeant à prendre des mesures exceptionnelles pour atténuer les effets négatifs sur les populations, les familles et les entreprises.

 

Selon la gouvernante, qui a présenté le premier Rapport Volontaire National (RNV) en visioconférence au Forum Politique de Haut Niveau du Conseil Economique et Social (ECOSOC), le programme s'inscrit dans le cadre de l'Agenda 2063 de l'Union Africaine, un échéance pour l'Angola, à l'horizon 2025, ainsi que sa conformité avec le Plan National de Développement.

 Avec ce rapport, l'Angola fait partie du nouveau partenariat mondial, basé sur l'esprit de solidarité, de coopération et de responsabilité mutuelle, plaçant les personnes au centre du développement, dans un plan d'action pour les personnes, la planète et la prospérité, qui vise à renforcer l'universalité la paix et les partenariats au niveau mondial.

L'Agenda 2030, adopté en septembre 2015 par l'Assemblée générale des Nations Unies, englobe des domaines divers mais interconnectés dans les trois dimensions de la durabilité – sociale, économique et environnementale et met l'accent sur l'orientation « ne laisser personne de côté » et l'éradication de la pauvreté.

Le rapport a été préparé dans un contexte atypique et à une étape cruciale du processus de développement du pays, en proie à une crise économique et sociale, en raison de la baisse du prix du pétrole, qui contribue à environ 90 pour cent au revenu total des exportations nationales, et aggravée par la pandémie de covid-19, obligeant à prendre des mesures exceptionnelles pour atténuer les effets négatifs sur les populations, les familles et les entreprises.