L'Angola rend hommage à Leda Neto

  • Leda Neto
Luanda - Plusieurs personnalités de l'exécutif, des partis politiques, de organisations de masse, des églises et de la société civile ont rendu, ce samedi, le dernier hommage à Leda da Silva Neto, décédée le 20 mars au Portugal, des suites de maladie.

Née le 5 janvier 1964 à Brazzaville, République du Congo, Leda Neto était la cadette des trois enfants d'Agostinho Neto, premier Président de l'Angola, avec Maria Eugenia Neto.

S'adressant à la presse, le ministre d'État et chef de la Maison de la sécurité du Président de la République, Pedro Sebastião, a déclaré que Leda Neto faisait partie de l'histoire récente de l'Angola.

Pedro Sebastião a souligné quand Leda Neto était enfant, elle accompagnait ses parents dans les moments les plus difficiles de l'Angola, où on luttait pour l'indépendance nationale.

Dans le même ordre d'idées, la ministre d'État à l'Action sociale, Carolina Cerqueira, a déclaré que Leda Neto avait encore beaucoup à apporter au pays.

Dans l'éloge funèbre de la Banque nationale d'Angola, une institution dont elle fut fonctionnaire pendant longtemps, les qualités de Leda Neto, telles que l'éthique, l'intégrité, la compétence et l'altruisme dans l'accomplissement de ses fonctions professionnelles, ont été mises en relief.

La dépouille de Leda da Silva Neto repose au cimetière Alto das Cruzes.

Née le 5 janvier 1964 à Brazzaville, République du Congo, Leda Neto était la cadette des trois enfants d'Agostinho Neto, premier Président de l'Angola, avec Maria Eugenia Neto.

S'adressant à la presse, le ministre d'État et chef de la Maison de la sécurité du Président de la République, Pedro Sebastião, a déclaré que Leda Neto faisait partie de l'histoire récente de l'Angola.

Pedro Sebastião a souligné quand Leda Neto était enfant, elle accompagnait ses parents dans les moments les plus difficiles de l'Angola, où on luttait pour l'indépendance nationale.

Dans le même ordre d'idées, la ministre d'État à l'Action sociale, Carolina Cerqueira, a déclaré que Leda Neto avait encore beaucoup à apporter au pays.

Dans l'éloge funèbre de la Banque nationale d'Angola, une institution dont elle fut fonctionnaire pendant longtemps, les qualités de Leda Neto, telles que l'éthique, l'intégrité, la compétence et l'altruisme dans l'accomplissement de ses fonctions professionnelles, ont été mises en relief.

La dépouille de Leda da Silva Neto repose au cimetière Alto das Cruzes.