Un prélat appelle à une jeunesse plus proactive

  • Arcebispo da Diocese da Lunda Sul, Dom Manuel Imbamba
Saurimo - L'archevêque de Saurimo, Mgr José Manuel Imbamba, a recommandé mercredi, plus de proactivité pour les jeunes de la province de Lunda Sul et parier sur la formation académique et technico-professionnelle.

Le prélat a fait cette déclaration à l'occasion du 14 avril, Journée nationale de la jeunesse angolaise, après avoir souligné que ce n'est qu'ainsi qu'avec application et autodétermination les jeunes pourront répondre aux défis du pays et surmonter les problèmes de la vie quotidienne.

 

Il a affirmé que les jeunes doivent être conscients qu'il est nécessaire de travailler, de diversifier l'économie, d'investir dans la formation, en choisissant principalement dans les domaines techniques et professionnels, afin qu'ils puissent être bien préparés et formés pour contribuer au développement continu du pays.

 

 "Les jeunes doivent croire en leurs idéaux, améliorer leur intelligence, acquérir la sagesse de la connaissance, qui leur permettra de faire un bien commun", a-t-il souligné.

 

Il a appelé à l'engagement des familles dans la formation de la conscience de leurs enfants, en guidant la voie de la récupération des valeurs morales et spirituelles, afin que la famille continue d'exercer son rôle de pilier structurel de l'harmonie sociale au milieu de la jeunesse.

 

D'autre part, Mgr Imbamba a appelé les hommes politiques à savoir comment faire de la politique avec éthique et vérité, sans utiliser et exploiter l'innocence de la jeunesse d'aujourd'hui.

 

Le prélat a fait cette déclaration à l'occasion du 14 avril, Journée nationale de la jeunesse angolaise, après avoir souligné que ce n'est qu'ainsi qu'avec application et autodétermination les jeunes pourront répondre aux défis du pays et surmonter les problèmes de la vie quotidienne.

 

Il a affirmé que les jeunes doivent être conscients qu'il est nécessaire de travailler, de diversifier l'économie, d'investir dans la formation, en choisissant principalement dans les domaines techniques et professionnels, afin qu'ils puissent être bien préparés et formés pour contribuer au développement continu du pays.

 

 "Les jeunes doivent croire en leurs idéaux, améliorer leur intelligence, acquérir la sagesse de la connaissance, qui leur permettra de faire un bien commun", a-t-il souligné.

 

Il a appelé à l'engagement des familles dans la formation de la conscience de leurs enfants, en guidant la voie de la récupération des valeurs morales et spirituelles, afin que la famille continue d'exercer son rôle de pilier structurel de l'harmonie sociale au milieu de la jeunesse.

 

D'autre part, Mgr Imbamba a appelé les hommes politiques à savoir comment faire de la politique avec éthique et vérité, sans utiliser et exploiter l'innocence de la jeunesse d'aujourd'hui.