L’Angola pourrait avoir la télévision numérique terrestre d’ici 2023

  • Le ministre des Télécommunications, des Technologies de l'Information et de la Communication Sociale, Manuel Homem, en visite de travail à Bengo.
Caxito - Le pays pourra compter sur la télévision numérique terrestre jusqu'en 2023, a annoncé samedi, à Bengo, le ministre des Télécommunications, des Technologies de l'Information et de la Communication Sociale, Manuel Homem.

Lors d'une visite de travail à Bengo, Manuel Homen a expliqué que tout dépendait du travail d'articulation réalisé par les partenaires du projet.

A ce propos, il a également mentionné que l'Angola avait adopté la norme «nippo-brésilienne», dans le cadre du processus de modernisation du TPA (programme de migration numérique) et qu'il attendait un financement.

"Les investissements sont importants, mais malgré cela, tous les efforts sont faits pour que, dès que possible, l'Angola puisse être encadré dans ce qui est le fonctionnement normal des nouvelles normes de télévision numérique", a-t-il déclaré.

Cependant, il était satisfait du signal de couverture de la Télévision Publique d'Angola (TPA), dans la province de Bengo, qui est à 95%, ne restant que la municipalité de Bula Atumba manquante pour une couverture complète du signal.

Quant à la Radio nationale d'Angola, Manuel Homem a indiqué qu'un programme de modernisation du réseau d'émetteurs était en cours pour améliorer la qualité du signal qui couvre toute l'extension de la province, mais avec quelques difficultés.

Concernant le programme de consultation publique du paquet législatif de la Communication sociale, qui vise à mettre à jour la législation actuelle, il a souligné les travaux pour son enrichissement, à travers des contributions.

Pour sa part, la gouverneure provinciale de Bengo, Mara Quiosa, a déclaré que certaines difficultés rencontrées par les médias locales seraient traitées conjointement pour leur résolution.

Des secrétaires d'État, les présidents des conseils d'administration de l'Agence de presse angolaise (ANGOP), Jornal de Angola, Rádio Nacional de Angola (RNA), de la Télévision publique angolaise (TPA), Angola Telecom et d’INACOM faisaient partie de la délégation du ministre du secteur.

Manuel Homem a visité les organes publics de la communication sociale, à savoir ANGOP, Edições Novembro, RNA et TPA, ainsi que d'autres instituts rattachés à ce département ministériel.

Lors d'une visite de travail à Bengo, Manuel Homen a expliqué que tout dépendait du travail d'articulation réalisé par les partenaires du projet.

A ce propos, il a également mentionné que l'Angola avait adopté la norme «nippo-brésilienne», dans le cadre du processus de modernisation du TPA (programme de migration numérique) et qu'il attendait un financement.

"Les investissements sont importants, mais malgré cela, tous les efforts sont faits pour que, dès que possible, l'Angola puisse être encadré dans ce qui est le fonctionnement normal des nouvelles normes de télévision numérique", a-t-il déclaré.

Cependant, il était satisfait du signal de couverture de la Télévision Publique d'Angola (TPA), dans la province de Bengo, qui est à 95%, ne restant que la municipalité de Bula Atumba manquante pour une couverture complète du signal.

Quant à la Radio nationale d'Angola, Manuel Homem a indiqué qu'un programme de modernisation du réseau d'émetteurs était en cours pour améliorer la qualité du signal qui couvre toute l'extension de la province, mais avec quelques difficultés.

Concernant le programme de consultation publique du paquet législatif de la Communication sociale, qui vise à mettre à jour la législation actuelle, il a souligné les travaux pour son enrichissement, à travers des contributions.

Pour sa part, la gouverneure provinciale de Bengo, Mara Quiosa, a déclaré que certaines difficultés rencontrées par les médias locales seraient traitées conjointement pour leur résolution.

Des secrétaires d'État, les présidents des conseils d'administration de l'Agence de presse angolaise (ANGOP), Jornal de Angola, Rádio Nacional de Angola (RNA), de la Télévision publique angolaise (TPA), Angola Telecom et d’INACOM faisaient partie de la délégation du ministre du secteur.

Manuel Homem a visité les organes publics de la communication sociale, à savoir ANGOP, Edições Novembro, RNA et TPA, ainsi que d'autres instituts rattachés à ce département ministériel.