L’évêque Valente Bizzerra Luís confirmé comme chef de l'IURD Angola

  • Temple de l'IURD à Morro Bento
Luanda – L’évêque Valente Bizzerra Luís a été élu, samedi, en assemblée générale ordinaire, chef de l'Église universelle du Royaume de Dieu en Angola (IURD Angola).

Au cours de la prestigieuse cérémonie à laquelle ont assisté plusieurs chefs religieux et de l'appareil d'État, ont été élus vice-président, Pedro da Ressurreição Garcia, ainsi que le secrétaire général, les membres et le bureau du Conseil consultatif.

Avec l'élection des nouveaux responsables, la commission de réforme en vigueur depuis novembre 2020 prend fin, laissant la place aux nouveaux membres des organes sociaux de l'IURD Angola, ainsi qu'à l'amendement des statuts de cette institution religieuse.

Valente Bizzera Luís a déclaré que la nouvelle direction de l'église approfondira la mise en œuvre des programmes sociaux au profit des communautés, en particulier l'éducation, la formation universitaire et professionnelle.

À cet effet, Valente Bizzera Luís a demandé la collaboration de la société afin que l'église puisse ériger une structure en termes de ressources humaines et de structures physiques pour soutenir et accueillir les programmes.

L'IURD Angola est plongé dans une crise profonde depuis juin 2019, lorsque des pasteurs et évêques se sont impliqués dans un échange intense d'accusations et d'attaques physiques.

Depuis l'événement enregistré dans plusieurs provinces du pays, la commission de réforme créée le 24 juin 2020 a pris le contrôle de dizaines de temples.

Au moment du premier signe de crise, 320 pasteurs et évêques ont accusé les anciens partenaires brésiliens de diverses irrégularités et, dès lors, la situation a dégénéré en bras de fer de la part des dirigeants de l'IURD dans le pays.

Au cours de la prestigieuse cérémonie à laquelle ont assisté plusieurs chefs religieux et de l'appareil d'État, ont été élus vice-président, Pedro da Ressurreição Garcia, ainsi que le secrétaire général, les membres et le bureau du Conseil consultatif.

Avec l'élection des nouveaux responsables, la commission de réforme en vigueur depuis novembre 2020 prend fin, laissant la place aux nouveaux membres des organes sociaux de l'IURD Angola, ainsi qu'à l'amendement des statuts de cette institution religieuse.

Valente Bizzera Luís a déclaré que la nouvelle direction de l'église approfondira la mise en œuvre des programmes sociaux au profit des communautés, en particulier l'éducation, la formation universitaire et professionnelle.

À cet effet, Valente Bizzera Luís a demandé la collaboration de la société afin que l'église puisse ériger une structure en termes de ressources humaines et de structures physiques pour soutenir et accueillir les programmes.

L'IURD Angola est plongé dans une crise profonde depuis juin 2019, lorsque des pasteurs et évêques se sont impliqués dans un échange intense d'accusations et d'attaques physiques.

Depuis l'événement enregistré dans plusieurs provinces du pays, la commission de réforme créée le 24 juin 2020 a pris le contrôle de dizaines de temples.

Au moment du premier signe de crise, 320 pasteurs et évêques ont accusé les anciens partenaires brésiliens de diverses irrégularités et, dès lors, la situation a dégénéré en bras de fer de la part des dirigeants de l'IURD dans le pays.