La pluie fait au moins quatre morts et trois disparus à Luanda

 
  
  • La pluie entrave la circulation des véhicules à Viana.
Luanda – Au moins quatre morts, trois disparus et 554 maisons inondées, 2 770 personnes sans abri, tel est le bilan provisoire réalisé par le Service national de la protection civile et des pompiers (SNPCB, sigle en portugais) de la pluie tombée mardi sur Luanda.

Selon le porte-parole du SNPCB, Faustino Minguês, s'adressant à l'ANGOP ce mercredi, les décès sont survenus dans les communes de Luanda, Viana et Cacuaco, deux par électrocution et deux autres survenus lorsque les victimes étaient emportées par le fort courant de l'eau.

Faustino Minguês a déclaré que la pluie, qui a tombé de 9h15 à 12h30, a également provoqué le débordement de certains bassins de rétention et de confinement des eaux pluviales, la chute de poteaux électriques et de sept arbres, certains sur des véhicules.

L'obstruction des conduites d'eau, due aux résidus solides entraînés par l'eau, a contraint les pompiers à ouvrir certaines lignes de passage de manière à permettre à l'eau, retenue dans certaines routes et résidences, de suivre son cours normal, a-t-il précisé.

À la suite de la pluie, qui a causé plusieurs dommages et embouteillages dans plusieurs artères de la capitale angolaise, les rapports des réseaux sociaux indiquent que certains véhicules ont été vandalisés, principalement dans la rue Pedro de Castro Van-Dunun, dans la municipalité de Kilamba Kiaxi et Talatona pendant qu'il pleuvait.

La province de Luanda a une population estimée à plus de sept millions d'habitants.

Selon le porte-parole du SNPCB, Faustino Minguês, s'adressant à l'ANGOP ce mercredi, les décès sont survenus dans les communes de Luanda, Viana et Cacuaco, deux par électrocution et deux autres survenus lorsque les victimes étaient emportées par le fort courant de l'eau.

Faustino Minguês a déclaré que la pluie, qui a tombé de 9h15 à 12h30, a également provoqué le débordement de certains bassins de rétention et de confinement des eaux pluviales, la chute de poteaux électriques et de sept arbres, certains sur des véhicules.

L'obstruction des conduites d'eau, due aux résidus solides entraînés par l'eau, a contraint les pompiers à ouvrir certaines lignes de passage de manière à permettre à l'eau, retenue dans certaines routes et résidences, de suivre son cours normal, a-t-il précisé.

À la suite de la pluie, qui a causé plusieurs dommages et embouteillages dans plusieurs artères de la capitale angolaise, les rapports des réseaux sociaux indiquent que certains véhicules ont été vandalisés, principalement dans la rue Pedro de Castro Van-Dunun, dans la municipalité de Kilamba Kiaxi et Talatona pendant qu'il pleuvait.

La province de Luanda a une population estimée à plus de sept millions d'habitants.