Le commandant national des pompiers évalue les difficultés à Benguela

  • Commandant National des Pompiers, Bensau Mateus
Catumbela (Angola) - Les difficultés du Service de Protection Civile et des Pompiers (SPCB) en termes d'équipements et d'infrastructures, dans la province de Benguela, dominent la visite du commandant national de la corporation, le commissaire en chef des pompiers Bensau Mateus, a appris l'ANGOP ce vendredi.

L'ANGOP a constaté que la visite de trois jours du haut responsable du SPCB vise à identifier, à Benguela, les principaux problèmes auxquels le secteur est confronté, tels que le manque de moyens techniques, l'état des infrastructures, la promotion de carrière et la formation des cadres.

Après son arrivée à Benguela, le commissaire en chef pompiers Bensau Mateus a rencontré le vice-gouverneur provincial pour les services techniques et les infrastructures, Adilson Gonçalves, avec qui il a discuté des aspects liés aux projets de développement du secteur face aux nouveaux défis.

A l'occasion, Bensau Mateus a évoqué les objectifs de sa visite, notamment la nécessité d'évaluer in loco l'état fonctionnel et organisationnel actuel du personnel, pour le fonctionnement normal de la corporation.

Le vice-gouverneur des Services techniques et de l'Infrastructure, Adilson Gonçalves, a estimé que la visite était opportune et a encouragé la direction du SPCB à aller de l'avant avec des projets concernant la modernisation du secteur, visant à son bon fonctionnement.

Jeudi, le commandant national du SPCB a déjà travaillé dans les municipalités de Benguela et Lobito, se rendant ce vendredi dans la région de Baía Farta, où l'institution a déjà réalisé 80 pour cent des travaux de construction d'un Institut de formation des pompiers.

Cette visite fait partie d'une tournée que le commissaire aux incendies Bensau Mateus effectue à travers la région Centre-Sud du pays et qui l'a déjà conduit, dans le même but, dans les provinces de Cunene, Huíla, Namibe, Cuanza Sul, Huambo et Bié.

Le Service de protection civile et incendies a plusieurs spécialités, comme le sauvetage à terre, en hauteur et dans les grands bâtiments, ainsi que les sauveteurs, qui interviennent sur les plages maritimes et fluviales.

L'Angola n'a qu'une seule école de formation de base, située à Viana (Luanda), qui a formé, à ce jour, 13 000 employés. C'est dans ce contexte que surgit le projet de construction de l'Institut moyen de formation des pompiers, dans la municipalité de Baía Farta.

L'ANGOP a constaté que la visite de trois jours du haut responsable du SPCB vise à identifier, à Benguela, les principaux problèmes auxquels le secteur est confronté, tels que le manque de moyens techniques, l'état des infrastructures, la promotion de carrière et la formation des cadres.

Après son arrivée à Benguela, le commissaire en chef pompiers Bensau Mateus a rencontré le vice-gouverneur provincial pour les services techniques et les infrastructures, Adilson Gonçalves, avec qui il a discuté des aspects liés aux projets de développement du secteur face aux nouveaux défis.

A l'occasion, Bensau Mateus a évoqué les objectifs de sa visite, notamment la nécessité d'évaluer in loco l'état fonctionnel et organisationnel actuel du personnel, pour le fonctionnement normal de la corporation.

Le vice-gouverneur des Services techniques et de l'Infrastructure, Adilson Gonçalves, a estimé que la visite était opportune et a encouragé la direction du SPCB à aller de l'avant avec des projets concernant la modernisation du secteur, visant à son bon fonctionnement.

Jeudi, le commandant national du SPCB a déjà travaillé dans les municipalités de Benguela et Lobito, se rendant ce vendredi dans la région de Baía Farta, où l'institution a déjà réalisé 80 pour cent des travaux de construction d'un Institut de formation des pompiers.

Cette visite fait partie d'une tournée que le commissaire aux incendies Bensau Mateus effectue à travers la région Centre-Sud du pays et qui l'a déjà conduit, dans le même but, dans les provinces de Cunene, Huíla, Namibe, Cuanza Sul, Huambo et Bié.

Le Service de protection civile et incendies a plusieurs spécialités, comme le sauvetage à terre, en hauteur et dans les grands bâtiments, ainsi que les sauveteurs, qui interviennent sur les plages maritimes et fluviales.

L'Angola n'a qu'une seule école de formation de base, située à Viana (Luanda), qui a formé, à ce jour, 13 000 employés. C'est dans ce contexte que surgit le projet de construction de l'Institut moyen de formation des pompiers, dans la municipalité de Baía Farta.