Appel à la participation des femmes à la résolution des conflits

  • Ministra da Acção Social, Família e Promoção da Mulher, Faustina Alves
Luanda - La ministre de l'Action sociale, de la Famille et de la Promotion de la femme, Faustina Alves, a défendu ce mercredi, à Luanda, une plus grande participation de la femme dans  la résolution des conflits dans la société. 

La ministre intervenait à l'issue d'une table ronde sur la participation de la femme dans le processus du maintien de la paix et de la résolution des conflits, et a souligné que la présence de femme dans ce domaine était généralement inconnue, de sorte qu'elles ne sont pas appelées aux tables des négociations.

Elle a rappelé que le Conseil de la sécurité de l'ONU avait approuvé, en 2000, la résolution historique 1325, sur la femme et la sécurité, où pour la première fois sont mentionnées des expériences et diverses contributions des femmes dans le contexte de la paix et de la sécurité, ce qui a permis une certaine intégration et visibilité de la femme dans le domaine de la pacification.

La dirigeante a réaffirmé l'engagement du gouvernement angolais envers la participation des femmes dans la prévention, le développement et la mise en œuvre des plans nationaux d'action.

La réunion a abordé, entre autres, des sujets liés à l'expérience et aux défis des femmes dans les organes de la défense et de la sécurité et leur participation dans le processus de paix et de sécurité en Angola.

La ministre intervenait à l'issue d'une table ronde sur la participation de la femme dans le processus du maintien de la paix et de la résolution des conflits, et a souligné que la présence de femme dans ce domaine était généralement inconnue, de sorte qu'elles ne sont pas appelées aux tables des négociations.

Elle a rappelé que le Conseil de la sécurité de l'ONU avait approuvé, en 2000, la résolution historique 1325, sur la femme et la sécurité, où pour la première fois sont mentionnées des expériences et diverses contributions des femmes dans le contexte de la paix et de la sécurité, ce qui a permis une certaine intégration et visibilité de la femme dans le domaine de la pacification.

La dirigeante a réaffirmé l'engagement du gouvernement angolais envers la participation des femmes dans la prévention, le développement et la mise en œuvre des plans nationaux d'action.

La réunion a abordé, entre autres, des sujets liés à l'expérience et aux défis des femmes dans les organes de la défense et de la sécurité et leur participation dans le processus de paix et de sécurité en Angola.