Un citoyen vietnamien détenu avec 20 kg d'ivoire

  • Huila: Ivoire saisi
Lubango (Angola) - La police nationale de Huíla a arrêté, le week-end dernier, un citoyen de nationalité vietnamienne, soupçonné d'un crime de trafic d'ivoire, ayant été arrêté avec 20 kilogrammes du produit de commercialisation interdite.

La détention a eu lieu au poste de police de Chibemba, dans la municipalité de Gambos, alors qu'il tentait de passer le poste frontière et entrer dans la province de Huíla, venant de Cunene où il travaille.

S'adressant à l'Angop lundi, le directeur du bureau de communication institutionnelle et de presse du commandement provincial de la police nationale, l'inspecteur José Chimuco, a expliqué que l'individu avait embauché un citoyen national de 47 ans, chargé de transporter les six pièces d'ivoire dans un véhicule de marque Toyota, modèle Hilux, pour 50 mille kwanzas.

Le massacre des éléphants dans le parc national de Bicuar, situé à Huíla, mais qui a des zones limitrophes avec les municipalités de Cahama et Xangongo (Cunene), a été une pratique constante, avec sept braconniers arrêtés ce mois-ci, qui ont admis vendre de l'ivoire à des citoyens Namibiens.

La détention a eu lieu au poste de police de Chibemba, dans la municipalité de Gambos, alors qu'il tentait de passer le poste frontière et entrer dans la province de Huíla, venant de Cunene où il travaille.

S'adressant à l'Angop lundi, le directeur du bureau de communication institutionnelle et de presse du commandement provincial de la police nationale, l'inspecteur José Chimuco, a expliqué que l'individu avait embauché un citoyen national de 47 ans, chargé de transporter les six pièces d'ivoire dans un véhicule de marque Toyota, modèle Hilux, pour 50 mille kwanzas.

Le massacre des éléphants dans le parc national de Bicuar, situé à Huíla, mais qui a des zones limitrophes avec les municipalités de Cahama et Xangongo (Cunene), a été une pratique constante, avec sept braconniers arrêtés ce mois-ci, qui ont admis vendre de l'ivoire à des citoyens Namibiens.