Le Forum de la femme rurale recommande plus de soutien aux femmes rurales

Malanje (Angola)- Le Xe Forum national des femmes rurales a recommandé la promotion de politiques de soutien aux femmes rurales par l'Exécutif, afin qu'elles passent de l'agriculture de subsistance à l’entrepreneuriale, en vue de contribuer au développement de l'agro-négoce dans le pays.

Organisé mercredi à Malanje, l'événement a également recommandé le renforcement de l'appui en moyens de production et équipements pour la transformation des produits agricoles, visant à dynamiser la chaîne de valeur et à diversifier l'économie nationale.

Selon le communiqué final auquel l'Angop a eu accès, les recommandations incluent également la revitalisation du Plan national pour les femmes rurales, en vue de se conformer aux engagements internationaux assumés par le Gouvernement angolais, visant à autonomiser et améliorer les conditions de vie des femmes.

D'autre part, la rencontre a suggéré l'institutionnalisation du 7 août comme Journée nationale de la femme rurale.

Sous la devise « Les femmes rurales dans l'agro-négoce : défis et opportunités pour leur inclusion financière », le Xe Forum national des femmes rurales, promu par le ministère de l'Action sociale, de la Famille et de la Promotion de la femme, faisait partie des journées allusives de la Journée internationale de la femme rurale, qui se célèbre le 15 de ce mois.

Organisé semestriellement, le forum national vise à promouvoir la valorisation des femmes rurales, analyser les contraintes et opportunités de leur autonomisation, encourager la mise en œuvre de projets qui contribuent à l'amélioration des conditions et leur intégration dans le processus de développement du pays.

L'acte a été assisté par visioconférence par la ministre d'État chargée du domaine social, Carolina Cerqueira et en personne par des représentants des agences des Nations Unies, des députés à l'Assemblée nationale, des membres du Gouvernorat provincial, des autorités traditionnelles, entre autres invités.

Des sujets tels que l'inclusion financière des femmes dans l'agro-négoce, l'agriculture comme soutien à la sécurité alimentaire et à la diversification économique, le processus d'alphabétisation des femmes, le Programme de développement local et de lutte contre la pauvreté, le rôle des associations et du coopérativisme dans l'autonomisation des femmes rurales, entre autres, ont été abordés à l’occasion.

Organisé mercredi à Malanje, l'événement a également recommandé le renforcement de l'appui en moyens de production et équipements pour la transformation des produits agricoles, visant à dynamiser la chaîne de valeur et à diversifier l'économie nationale.

Selon le communiqué final auquel l'Angop a eu accès, les recommandations incluent également la revitalisation du Plan national pour les femmes rurales, en vue de se conformer aux engagements internationaux assumés par le Gouvernement angolais, visant à autonomiser et améliorer les conditions de vie des femmes.

D'autre part, la rencontre a suggéré l'institutionnalisation du 7 août comme Journée nationale de la femme rurale.

Sous la devise « Les femmes rurales dans l'agro-négoce : défis et opportunités pour leur inclusion financière », le Xe Forum national des femmes rurales, promu par le ministère de l'Action sociale, de la Famille et de la Promotion de la femme, faisait partie des journées allusives de la Journée internationale de la femme rurale, qui se célèbre le 15 de ce mois.

Organisé semestriellement, le forum national vise à promouvoir la valorisation des femmes rurales, analyser les contraintes et opportunités de leur autonomisation, encourager la mise en œuvre de projets qui contribuent à l'amélioration des conditions et leur intégration dans le processus de développement du pays.

L'acte a été assisté par visioconférence par la ministre d'État chargée du domaine social, Carolina Cerqueira et en personne par des représentants des agences des Nations Unies, des députés à l'Assemblée nationale, des membres du Gouvernorat provincial, des autorités traditionnelles, entre autres invités.

Des sujets tels que l'inclusion financière des femmes dans l'agro-négoce, l'agriculture comme soutien à la sécurité alimentaire et à la diversification économique, le processus d'alphabétisation des femmes, le Programme de développement local et de lutte contre la pauvreté, le rôle des associations et du coopérativisme dans l'autonomisation des femmes rurales, entre autres, ont été abordés à l’occasion.