L'Angola et le Japon abordent le déminage

  • Sapador angolano em actividade
Luanda - La Commission exécutive pour le déminage (CED) et les représentants de l'ambassade du Japon en Angola ont analysé vendredi le calendrier de fourniture des équipements de déminage dans le pays.

Le soutien vise à assurer la sécurité dans le transport des personnes et des marchandises, en plus de transformer des zones précédemment minées en terres arables, pour le développement de l'agriculture.

Le directeur général adjoint du Domaine technique du CED, Loneque Diu, a salué le geste du gouvernement japonais de financer l'achat de pièces détachées pour maintenir la longévité des équipements.

A son tour, le représentant de l'ambassade du Japon en Angola, Yuko Komori, a indiqué que le groupe technique sera formé pour mieux manipuler le matériel.

En janvier dernier, le gouvernement japonais a accordé un prêt de deux millions de dollars à l'Angola pour la mise en œuvre du Programme de développement économique et social pour le secteur du déminage.

 

Le soutien vise à assurer la sécurité dans le transport des personnes et des marchandises, en plus de transformer des zones précédemment minées en terres arables, pour le développement de l'agriculture.

Le directeur général adjoint du Domaine technique du CED, Loneque Diu, a salué le geste du gouvernement japonais de financer l'achat de pièces détachées pour maintenir la longévité des équipements.

A son tour, le représentant de l'ambassade du Japon en Angola, Yuko Komori, a indiqué que le groupe technique sera formé pour mieux manipuler le matériel.

En janvier dernier, le gouvernement japonais a accordé un prêt de deux millions de dollars à l'Angola pour la mise en œuvre du Programme de développement économique et social pour le secteur du déminage.