Désamorçage de plus de deux mille engins explosifs à Malanje

Malanje – 2.068 engins explosifs non désamorcés, entre mines antipersonnel et antichar, projectiles, munitions RPG-7 et grenades, ont été extraits et détruits cette année à Malanje par l'Institut national de déminage (INAD).

Les engins, y compris les armes à feu obsolètes, ont été pour la plupart retirés des zones de production agricole de mars à novembre de cette année, dans les municipalités de Malanje, Cangandala, Marimba et Cunda-Dia-Base, sur une superficie totale de 60.414 mètres carrés.

L'information a été fournie ce mercredi par le chef du département provincial de l'INAD, Domingos Diogo Vicente, ayant déclaré que ce nombre représente une augmentation de 398 engins, par rapport à l'année 2019 où 1670 dispositifs différents ont été enlevés et détruits.

Le responsable a souligné qu'il n'y avait pas eu de cas d'accident de mine cette année, à la suite des actions de sensibilisation sur les risques de mines que les brigades ont menées dans les communautés, soulignant la collaboration continue des communautés pour la réussite du processus de déminage.

 

Les engins, y compris les armes à feu obsolètes, ont été pour la plupart retirés des zones de production agricole de mars à novembre de cette année, dans les municipalités de Malanje, Cangandala, Marimba et Cunda-Dia-Base, sur une superficie totale de 60.414 mètres carrés.

L'information a été fournie ce mercredi par le chef du département provincial de l'INAD, Domingos Diogo Vicente, ayant déclaré que ce nombre représente une augmentation de 398 engins, par rapport à l'année 2019 où 1670 dispositifs différents ont été enlevés et détruits.

Le responsable a souligné qu'il n'y avait pas eu de cas d'accident de mine cette année, à la suite des actions de sensibilisation sur les risques de mines que les brigades ont menées dans les communautés, soulignant la collaboration continue des communautés pour la réussite du processus de déminage.