Joana Tomás est la nouvelle secrétaire générale de l'OMA

  • Nouvelle secrétaire générale de l'OMA, Joana Tomás (Archive)
Luanda - La journaliste Joana Tomás a été élue vendredi, à la majorité qualifiée, secrétaire générale de l'Organisation des femmes angolaises (OMA), lors de son VII Congrès ordinaire, qui se tient à Luanda.

L'annonce a été faite le dernier jour du Congrès de l'OMA, lors d'une session présidée par la vice-présidente du MPLA, Luísa Damião.

Joana Tomás remplace Luzia Inglês, qui est à la tête de l'OMA depuis 22 ans, contribuant aux différentes réalisations que l'Angola a accomplies dans la lutte pour l'autonomisation des femmes.

S'exprimant jeudi lors de la cérémonie d'ouverture, Luzia Inglês a remercié tout le soutien qui lui a été apporté par le président du MPLA, par le parti, par l'OMA et ses militantes, de Cabinda à Cunene, ainsi que toutes les déléguées qui ont accompagné le congrès par visioconférence, y compris celles qui résident à l’extérieur du pays.

Elle a souligné l'importance de l'OMA s'unir au MPLA contre la violence domestique, le désordre, la corruption, le népotisme et l'impunité, dans le but de construire un Angola meilleur.

Dans un message d'adieu à Luzia Inglês, l'OMA a souligné que c'était un grand plaisir de travailler avec «une personne humble, généreuse et toujours prête à écouter et qui laisse l'Organisation forte, cohésive et indivisible».

Les membres de l’OMA considèrent que, malgré la fin d'un cycle, une nouvelle ère commence et de nouveaux horizons s'ouvrent à l'expérience accumulée de Luzia Inglês.

Quelques 1 500 représentes des 18 provinces du pays et des comités de l'OMA à travers le monde participent à cette grande rencontre, qui se termine ce vendredi.

Joana Tomás est la cinquième secrétaire générale de l'OMA, depuis l'indépendance nationale, le 11 novembre 1975, après Luisa Pereira Inglês, Maria Carlos, Ruth Neto et Luzia Inglês.

 

Biographie de la nouvelle SG de l'OMA

La nouvelle secrétaire générale de l'Organisation des femmes angolaises (OMA), Joana Tomás, membre du Bureau politique du Comité central du MPLA, est journaliste de profession.

Joana Domingos dos Santos Filipe Tomás Martins, mariée, est la fille de Domingos Tomás et Suzana dos Santos Tomás, née à Calandula, province de Malanje, le 13 octobre 1969.

Joana Tomás est diplômée en communication sociale de l'Université méthodiste de São Bernardo do Campo, État de São Paulo (République fédérative du Brésil), depuis 1993, est journaliste à la Télévision publique d'Angola (TPA), depuis 1995.

Elle a remporté les prix Maboque de Journalisme en 2004 et le Prix National de Journalisme en 2008.

 

Militantisme

Joana Tomás a rejoint le MPLA il y a 25 ans et détient la carte de militant n ° 006972331. Elle a rejoint l'OPA (Organisation des pionniers d'Agostinho Neto), actuelle organisation des pionniers angolais, en 1980, dans la province d'Uíge, au sein du comité MPLA du quartier Populare 1.

Elle s'est rendue au Brésil avec ses parents pour poursuivre ses études. Dans ce pays, elle a rejoint le noyau de JMPLA et est devenu membre de l'Association António Agostinho Neto, dans l'État de São Paulo.

De retour en Angola, en 1995, elle rejoint le noyau OMA de TPA, jusqu'au transfert des organisations des bases partisanes et associatives vers les lieux de résidence.

En 2005, elle a été élue membre du Comité National de l'OMA, au IVe Congrès Ordinaire de l'organisation et réélue aux V et VI congrès suivants.

Elle a été coordinatrice adjointe du groupe de suivi du Comité national de l'OMA auprès des provinces de Benguela et Cunene, de 2005 à 2014.

Au cours de la Commission de service dans la province de Cuando Cubango, de 2016 à 2018, elle a participé à diverses activités du Comité provincial de l'OMA.

Elle est secrétaire de l'information et de propagande du Comité d'action n ° 221, du quartier Sapú II et III, Casas Azuis - Secteur 9, du district urbain de Cidade Universitária.

Actuellement, elle est membre de l'OMA, section 313, du district urbain de Cidade Universitária, ayant rempli plusieurs missions du MPLA, dans le cadre de l'information et de la propagande, en mettant l'accent sur les congrès et les campagnes électorales.

Elle est membre du Bureau politique du Comité central du MPLA, élue lors du VIIe Congrès extraordinaire du MPLA, tenu en juin 2019.

L'annonce a été faite le dernier jour du Congrès de l'OMA, lors d'une session présidée par la vice-présidente du MPLA, Luísa Damião.

Joana Tomás remplace Luzia Inglês, qui est à la tête de l'OMA depuis 22 ans, contribuant aux différentes réalisations que l'Angola a accomplies dans la lutte pour l'autonomisation des femmes.

S'exprimant jeudi lors de la cérémonie d'ouverture, Luzia Inglês a remercié tout le soutien qui lui a été apporté par le président du MPLA, par le parti, par l'OMA et ses militantes, de Cabinda à Cunene, ainsi que toutes les déléguées qui ont accompagné le congrès par visioconférence, y compris celles qui résident à l’extérieur du pays.

Elle a souligné l'importance de l'OMA s'unir au MPLA contre la violence domestique, le désordre, la corruption, le népotisme et l'impunité, dans le but de construire un Angola meilleur.

Dans un message d'adieu à Luzia Inglês, l'OMA a souligné que c'était un grand plaisir de travailler avec «une personne humble, généreuse et toujours prête à écouter et qui laisse l'Organisation forte, cohésive et indivisible».

Les membres de l’OMA considèrent que, malgré la fin d'un cycle, une nouvelle ère commence et de nouveaux horizons s'ouvrent à l'expérience accumulée de Luzia Inglês.

Quelques 1 500 représentes des 18 provinces du pays et des comités de l'OMA à travers le monde participent à cette grande rencontre, qui se termine ce vendredi.

Joana Tomás est la cinquième secrétaire générale de l'OMA, depuis l'indépendance nationale, le 11 novembre 1975, après Luisa Pereira Inglês, Maria Carlos, Ruth Neto et Luzia Inglês.

 

Biographie de la nouvelle SG de l'OMA

La nouvelle secrétaire générale de l'Organisation des femmes angolaises (OMA), Joana Tomás, membre du Bureau politique du Comité central du MPLA, est journaliste de profession.

Joana Domingos dos Santos Filipe Tomás Martins, mariée, est la fille de Domingos Tomás et Suzana dos Santos Tomás, née à Calandula, province de Malanje, le 13 octobre 1969.

Joana Tomás est diplômée en communication sociale de l'Université méthodiste de São Bernardo do Campo, État de São Paulo (République fédérative du Brésil), depuis 1993, est journaliste à la Télévision publique d'Angola (TPA), depuis 1995.

Elle a remporté les prix Maboque de Journalisme en 2004 et le Prix National de Journalisme en 2008.

 

Militantisme

Joana Tomás a rejoint le MPLA il y a 25 ans et détient la carte de militant n ° 006972331. Elle a rejoint l'OPA (Organisation des pionniers d'Agostinho Neto), actuelle organisation des pionniers angolais, en 1980, dans la province d'Uíge, au sein du comité MPLA du quartier Populare 1.

Elle s'est rendue au Brésil avec ses parents pour poursuivre ses études. Dans ce pays, elle a rejoint le noyau de JMPLA et est devenu membre de l'Association António Agostinho Neto, dans l'État de São Paulo.

De retour en Angola, en 1995, elle rejoint le noyau OMA de TPA, jusqu'au transfert des organisations des bases partisanes et associatives vers les lieux de résidence.

En 2005, elle a été élue membre du Comité National de l'OMA, au IVe Congrès Ordinaire de l'organisation et réélue aux V et VI congrès suivants.

Elle a été coordinatrice adjointe du groupe de suivi du Comité national de l'OMA auprès des provinces de Benguela et Cunene, de 2005 à 2014.

Au cours de la Commission de service dans la province de Cuando Cubango, de 2016 à 2018, elle a participé à diverses activités du Comité provincial de l'OMA.

Elle est secrétaire de l'information et de propagande du Comité d'action n ° 221, du quartier Sapú II et III, Casas Azuis - Secteur 9, du district urbain de Cidade Universitária.

Actuellement, elle est membre de l'OMA, section 313, du district urbain de Cidade Universitária, ayant rempli plusieurs missions du MPLA, dans le cadre de l'information et de la propagande, en mettant l'accent sur les congrès et les campagnes électorales.

Elle est membre du Bureau politique du Comité central du MPLA, élue lors du VIIe Congrès extraordinaire du MPLA, tenu en juin 2019.