Luanda animée à la veille de Noël

  • População desrespeita distanciamento fisíco nas filas dos bancos
  • Enchente nas agências bancárias da cidade de Luanda na quadra festiva
Luanda - La ville de Luanda s'est "réveillée" agitée jeudi, avec des milliers de citoyens entassés dans les rues, à la recherche de produits essentiels pour les fêtes de Noël.

Contre toute attente, due à la pandémie de Covid-19, des foules sur les surfaces commerciales, notamment sur les marchés informels, ont été enregistrées dans presque toute la capitale du pays depuis les premières heures du matin.

Le même scénario s'est produit dans les supermarchés, les guichets des banques commerciales et les distributeurs automatiques, où des milliers de personnes se sont concentrés jusqu'au début de l'après-midi.

Aux arrêts de taxi et de bus, le mouvement était également agité, surtout tôt le matin et en fin d'après-midi, dans presque toute la capitale. 

Dans certaines artères de Luanda, des milliers de personnes ne respectaient pas la règle de la distance physique imposée par le Décret présidentiel sur la situation des catastrophes publiques. Dans les marchés des personnes se faufilaient dans la foule pour trouver des produits, sans crainte apparente du Covid-19, qui a déjà infecté plus 17000 personnes en Angola et a fait 395 morts.

Contre toute attente, due à la pandémie de Covid-19, des foules sur les surfaces commerciales, notamment sur les marchés informels, ont été enregistrées dans presque toute la capitale du pays depuis les premières heures du matin.

Le même scénario s'est produit dans les supermarchés, les guichets des banques commerciales et les distributeurs automatiques, où des milliers de personnes se sont concentrés jusqu'au début de l'après-midi.

Aux arrêts de taxi et de bus, le mouvement était également agité, surtout tôt le matin et en fin d'après-midi, dans presque toute la capitale. 

Dans certaines artères de Luanda, des milliers de personnes ne respectaient pas la règle de la distance physique imposée par le Décret présidentiel sur la situation des catastrophes publiques. Dans les marchés des personnes se faufilaient dans la foule pour trouver des produits, sans crainte apparente du Covid-19, qui a déjà infecté plus 17000 personnes en Angola et a fait 395 morts.