Luanda enregistre plus de 200 victimes de noyade en six mois

  • Une plage à Luanda
Luanda – Deux cent dix personnes sont mortes par noyade au cours du premier semestre de cette année, à Luanda, selon le Service national de protection civile et pompiers.

Les victimes dans la majorité sont des enfants âgés de 1 à 13 ans, et ces incidents se sont produits dans les réservoirs d’eau, les fosses septiques, les fossés de drainage d’eau, les bassins de rétention et les réservoirs des eaux de pluies, les lacs et les étangs, dans le canal de kikuxi et les plages, informe la source.

 

Le porte-parole du commandement provincial de Luanda de protection civile, Faustino Minguês, qui a fourni cette information lundi, ajoutant que chaque jour, environ 5 à 7 personnes sont collectées dans ces lieux.

 

Sans avancer le chiffre par rapport à l’année dernière, à la même période, l’officiel a pointé les municipalités de Viana, Luanda, Belas, Cazenga, Kilamba Kiaxi et Talatona, comme des zones où ces cas se produisent très souvent.

Les victimes dans la majorité sont des enfants âgés de 1 à 13 ans, et ces incidents se sont produits dans les réservoirs d’eau, les fosses septiques, les fossés de drainage d’eau, les bassins de rétention et les réservoirs des eaux de pluies, les lacs et les étangs, dans le canal de kikuxi et les plages, informe la source.

 

Le porte-parole du commandement provincial de Luanda de protection civile, Faustino Minguês, qui a fourni cette information lundi, ajoutant que chaque jour, environ 5 à 7 personnes sont collectées dans ces lieux.

 

Sans avancer le chiffre par rapport à l’année dernière, à la même période, l’officiel a pointé les municipalités de Viana, Luanda, Belas, Cazenga, Kilamba Kiaxi et Talatona, comme des zones où ces cas se produisent très souvent.