Plus de cinq millions d'Angolais bénéficient du PIDLCP

  • La ministre de l'Action sociale, de la Famille et de la Promotion de la femme, Faustina Alves
Luanda – Plus de cinq millions d'Angolais ont bénéficié des actions du Programme intégré de développement local et de lutte contre la pauvreté (PIDLCP), tout au long du premier semestre de cette année, selon la ministre de l'Action sociale, de la Famille et de la Promotion de la femme, Faustina Alves.

La gouvernante, qui s'exprimait devant la presse à l'issue de la septième réunion de la Commission de politique sociale du Conseil des ministres, a déclaré que malgré les contraintes causées par la crise financière et la pandémie de Covid-19, l'Exécutif a pu pour répondre aux besoins des populations les plus démunies du pays, avec la distribution d'aide alimentaire, ainsi que d’autres produits de première nécessité.

Faustina Alves, qui a regretté le fait que l'on assiste actuellement à la désintégration de nombreuses familles angolaises pour diverses raisons, a souligné que le programme contribue à alléger la situation sociale des familles vulnérables et à suivre les actions en faveur du bien-être des communautés, essentiellement rurales.

Le ministre a aussi souligné le Programme du goûter à l’école, dont l'impact est d'attirer les enfants les plus vulnérables vers le système éducatif et de soutenir leur nutrition, ainsi que les programmes d'inclusion sociale en cours.

En ce qui concerne la promotion de la femme, les membres de la commission ont examiné le projet de règlement du Prix national « Femme de mérite ».

Selon Faustina Alves, il s'agit d'une action qui vise à honorer les femmes angolaises qui, individuellement ou en association, se démarquent dans le développement de programmes et de projets dans divers domaines.

 

La gouvernante, qui s'exprimait devant la presse à l'issue de la septième réunion de la Commission de politique sociale du Conseil des ministres, a déclaré que malgré les contraintes causées par la crise financière et la pandémie de Covid-19, l'Exécutif a pu pour répondre aux besoins des populations les plus démunies du pays, avec la distribution d'aide alimentaire, ainsi que d’autres produits de première nécessité.

Faustina Alves, qui a regretté le fait que l'on assiste actuellement à la désintégration de nombreuses familles angolaises pour diverses raisons, a souligné que le programme contribue à alléger la situation sociale des familles vulnérables et à suivre les actions en faveur du bien-être des communautés, essentiellement rurales.

Le ministre a aussi souligné le Programme du goûter à l’école, dont l'impact est d'attirer les enfants les plus vulnérables vers le système éducatif et de soutenir leur nutrition, ainsi que les programmes d'inclusion sociale en cours.

En ce qui concerne la promotion de la femme, les membres de la commission ont examiné le projet de règlement du Prix national « Femme de mérite ».

Selon Faustina Alves, il s'agit d'une action qui vise à honorer les femmes angolaises qui, individuellement ou en association, se démarquent dans le développement de programmes et de projets dans divers domaines.