La ministre d'État encourage les jeunes à investir dans le travail indépendant

  • La ministre d'État chargée des affaires sociales, Carolina Cerqueira
Luanda - La ministre d'État chargée des affaires sociales, Carolina Cerqueira, a encouragé lundi à Luanda le Forum angolais des jeunes entrepreneurs (FAJE) à soutenir davantage l'intégration des jeunes chômeurs.

La gouvernante, qui s'adressait à l'ANGOP à l'issue d'une audience accordée au FAJE, a réitéré la priorité de promouvoir l'intégration sociale des jeunes, en augmentant leur formation technique et professionnelle pour faciliter l'accès à l'emploi, à travers des petites entreprises et des initiatives individuelles ou grouper.

 Elle a appelé l'attention du FAJE pour qu'il accorde une attention particulière aux multiples aspects liés aux enjeux environnementaux, en particulier sa conservation et sa valorisation, l'assainissement de base et la transformation des déchets qui peuvent générer des projets durables et promouvoir l'emploi.

 La dirigeante a souligné que les associations de jeunes peuvent jouer un rôle important dans la promotion de l'esprit de mission et d'entrepreneuriat chez les jeunes, ainsi que dans la promotion de l'esprit de citoyenneté et de la défense du bien commun et des bonnes pratiques.

Selon la ministre, les actions du forum doivent être structurelles et durables, afin de permettre son autosuffisance et contribuer au développement socio-économique du pays.

À son tour, le président du FAJE, Paulo Narciso, a déclaré que les programmes du forum sont liés à l'agro-industrie, à la pêche, à l'accès au microcrédit et à l'incitation à l'entrepreneuriat.

 "Les jeunes doivent être formés techniquement et professionnellement pour pouvoir résoudre les problèmes d'auto-assistance", a-t-il ajouté.

 

La gouvernante, qui s'adressait à l'ANGOP à l'issue d'une audience accordée au FAJE, a réitéré la priorité de promouvoir l'intégration sociale des jeunes, en augmentant leur formation technique et professionnelle pour faciliter l'accès à l'emploi, à travers des petites entreprises et des initiatives individuelles ou grouper.

 Elle a appelé l'attention du FAJE pour qu'il accorde une attention particulière aux multiples aspects liés aux enjeux environnementaux, en particulier sa conservation et sa valorisation, l'assainissement de base et la transformation des déchets qui peuvent générer des projets durables et promouvoir l'emploi.

 La dirigeante a souligné que les associations de jeunes peuvent jouer un rôle important dans la promotion de l'esprit de mission et d'entrepreneuriat chez les jeunes, ainsi que dans la promotion de l'esprit de citoyenneté et de la défense du bien commun et des bonnes pratiques.

Selon la ministre, les actions du forum doivent être structurelles et durables, afin de permettre son autosuffisance et contribuer au développement socio-économique du pays.

À son tour, le président du FAJE, Paulo Narciso, a déclaré que les programmes du forum sont liés à l'agro-industrie, à la pêche, à l'accès au microcrédit et à l'incitation à l'entrepreneuriat.

 "Les jeunes doivent être formés techniquement et professionnellement pour pouvoir résoudre les problèmes d'auto-assistance", a-t-il ajouté.