Le ministre des Télécommunications rend hommage aux martyrs de Cuito

  • Le ministre des Télécommunications et Technologies de l’information et Communication sociale,  Manuel Homem
Cuito – Le ministre des Télécommunications et Technologies de l’information et Communication sociale, Manuel Homem, a rendu hommage aux martyrs de la résistance de la ville de Cuito, dans le cadre du 4 avril, journée de paix et de réconciliation nationale.

Le gouvernant a reconnu, lors de la célébration du 4 avril, dans la province de Bié, le sacrifice des plus de sept mille âmes mortes pour la patrie et enterrées dans le cimetière de Monumento, dans la commune de Cunje, à sept kilomètres du nord de Cuito.

 

Dans le livre de condoléances, l'autorité politique a noté que le pays n'oubliera jamais ces héros, dont la lutte a conduit à la paix.

 

"Il est du devoir des Angolais, de respecter et de maintenir les valeurs de la paix acquises dans la douleur et qui enfin, favorise la liberté et le développement du peuple angolais", a-t-il souligné.

 

À cette occasion, un culte a été réalisé  par l'Église congrégationaliste évangélique d'Angola (IECA, pour la conquête, la préservation de la paix et la réconciliation nationale.

 

L'Angola a célébré dimanche 4 avril, ses 19 ans de la paix et de la réconciliation nationale, en souvenir de l'accord de paix signé en 2002 entre le Gouvernement angolais et les forces du parti UNITA, dans la ville de Luena (Moxico), une action qui a marqué le début d’un processus politique et du développement de l'Angola.

 

Le gouvernant a reconnu, lors de la célébration du 4 avril, dans la province de Bié, le sacrifice des plus de sept mille âmes mortes pour la patrie et enterrées dans le cimetière de Monumento, dans la commune de Cunje, à sept kilomètres du nord de Cuito.

 

Dans le livre de condoléances, l'autorité politique a noté que le pays n'oubliera jamais ces héros, dont la lutte a conduit à la paix.

 

"Il est du devoir des Angolais, de respecter et de maintenir les valeurs de la paix acquises dans la douleur et qui enfin, favorise la liberté et le développement du peuple angolais", a-t-il souligné.

 

À cette occasion, un culte a été réalisé  par l'Église congrégationaliste évangélique d'Angola (IECA, pour la conquête, la préservation de la paix et la réconciliation nationale.

 

L'Angola a célébré dimanche 4 avril, ses 19 ans de la paix et de la réconciliation nationale, en souvenir de l'accord de paix signé en 2002 entre le Gouvernement angolais et les forces du parti UNITA, dans la ville de Luena (Moxico), une action qui a marqué le début d’un processus politique et du développement de l'Angola.