Le MINTTICS annonce un fonds social

 
  
  • Ministro das Telecomunicações, Tecnologias de Informação e Comunicação Social, Manuel Homem
Luanda - Le ministre des Télécommunications, des Technologies de l'information et de la Communication sociale, Manuel Homem, a annoncé ce vendredi la création d'un fonds social pour les employés du ministère, les organismes et les entreprises sous tutelle.

Le ministre intervenait à l'ouverture du premier conseil consultatif du ministère sous le slogan « Technologies de l'information, communication sociale : une meilleure intégration, plus d'innovation et de développement ».

Selon Manuel Homem, la route est longue, mais il est essentiel que le sens et les obligations de résoudre les problèmes et de mettre en œuvre des projets dans le secteur ne soient pas perdus.

La mise en place du qualificatif, a poursuivi le ministre, pour certaines entreprises du secteur qui ne l'ont pas encore fait, la réorganisation des processus et procédures de gestion des entreprises, la résolution des problèmes de sécurité sociale, font également partie des enjeux du MINTTICS.

Manuel Homem a expliqué que la formation continue du personnel dans les domaines les plus différents est également une priorité.

« Notre secteur exerce des fonctions transversales et nos enjeux sont de consolider nos performances pour pouvoir assurer de meilleurs services et avec la qualité requise », a déclaré le ministre.

Des exemples concrets sont, a-t-il poursuivi, les cadres du bureau national de gestion de l'espace qui ont été mis en avant parmi les 10 meilleurs ingénieurs de moins de 30 ans de l'industrie spatiale africaine.

Concernant la modernisation des médias, Manuel Homem a dit qu'il s'agissait d'une action continue, axée sur l'amélioration des conditions de travail.

En cours, selon le ministre, est la mise en œuvre de programmes de modernisation du ministère, des organismes et des entreprises sous tutelle, comme la Télévision publique d'Angola (TPA), qui permettront la migration du signal vers le numérique et en haute définition, depuis les studios de la RNA et l'amélioration des services de l'ANGOP.

Le ministre intervenait à l'ouverture du premier conseil consultatif du ministère sous le slogan « Technologies de l'information, communication sociale : une meilleure intégration, plus d'innovation et de développement ».

Selon Manuel Homem, la route est longue, mais il est essentiel que le sens et les obligations de résoudre les problèmes et de mettre en œuvre des projets dans le secteur ne soient pas perdus.

La mise en place du qualificatif, a poursuivi le ministre, pour certaines entreprises du secteur qui ne l'ont pas encore fait, la réorganisation des processus et procédures de gestion des entreprises, la résolution des problèmes de sécurité sociale, font également partie des enjeux du MINTTICS.

Manuel Homem a expliqué que la formation continue du personnel dans les domaines les plus différents est également une priorité.

« Notre secteur exerce des fonctions transversales et nos enjeux sont de consolider nos performances pour pouvoir assurer de meilleurs services et avec la qualité requise », a déclaré le ministre.

Des exemples concrets sont, a-t-il poursuivi, les cadres du bureau national de gestion de l'espace qui ont été mis en avant parmi les 10 meilleurs ingénieurs de moins de 30 ans de l'industrie spatiale africaine.

Concernant la modernisation des médias, Manuel Homem a dit qu'il s'agissait d'une action continue, axée sur l'amélioration des conditions de travail.

En cours, selon le ministre, est la mise en œuvre de programmes de modernisation du ministère, des organismes et des entreprises sous tutelle, comme la Télévision publique d'Angola (TPA), qui permettront la migration du signal vers le numérique et en haute définition, depuis les studios de la RNA et l'amélioration des services de l'ANGOP.