Le gouverneur de Namibe mise sur le capital humain

Moçamedes (Angola) - Le gouverneur de la province de Namibe, Archer Mangueira, a considéré mercredi, à Moçamedes, un pari sur le capital humain comme la voie la plus viable pour le développement économique de la région.

S'exprimant lors d'une réunion avec des hommes d'affaires locaux honorés, ces derniers jours, par le Président de la République, João Lourenço, le gouverneur a souligné que Namibe ne peut avoir un développement économique durable que si il mise sur la formation d'hommes dans diverses spécialités.

Il a annoncé que le gouvernorat local avait un programme pour augmenter les cours professionnels et rouvrir les institutions universitaires pour former la population, en particulier les jeunes, dans différents domaines.

Il a fait savoir que le gouvernorat local comptera sur le soutien de l'Université de Namibe (ancienne Académie des pêches), dans la formation des personnes intéressées par l'ouverture, la gestion et la planification d'entreprises, ainsi que dans la création de petites entreprises.

Il a reconnu qu'il fallait investir davantage dans les secteurs clés pour encourager le secteur productif, comme les voies de communication, l'énergie et l'eau.

Le Président de la République a récemment honoré les membres de la classe d’affaires, dont trois entrepreneurs de la province de Namibe, liés aux domaines de la pêche, de l'agriculture et de la production de sel.

S'exprimant lors d'une réunion avec des hommes d'affaires locaux honorés, ces derniers jours, par le Président de la République, João Lourenço, le gouverneur a souligné que Namibe ne peut avoir un développement économique durable que si il mise sur la formation d'hommes dans diverses spécialités.

Il a annoncé que le gouvernorat local avait un programme pour augmenter les cours professionnels et rouvrir les institutions universitaires pour former la population, en particulier les jeunes, dans différents domaines.

Il a fait savoir que le gouvernorat local comptera sur le soutien de l'Université de Namibe (ancienne Académie des pêches), dans la formation des personnes intéressées par l'ouverture, la gestion et la planification d'entreprises, ainsi que dans la création de petites entreprises.

Il a reconnu qu'il fallait investir davantage dans les secteurs clés pour encourager le secteur productif, comme les voies de communication, l'énergie et l'eau.

Le Président de la République a récemment honoré les membres de la classe d’affaires, dont trois entrepreneurs de la province de Namibe, liés aux domaines de la pêche, de l'agriculture et de la production de sel.