La Police nationale renforce la surveillance dans les cimetières

  • La foule au cours d'une cérémonie funèbre
Luanda - La Police nationale (PN) a commencé cette semaine à renforcer la surveillance à l'intérieur des cimetières de la province de Luanda, afin de prévenir les cas de violation des mesures de prévention et de lutte contre le Covid-19, imposées par l'Exécutif angolais.

Ces derniers jours, les rassemblements se sont très fréquents à l'extérieur des cimetières de la capitale du pays, une situation qui, selon la corporation, peut augmenter les taux de contagion de la maladie.

Afin de prévenir de nouvelles infections, l'Exécutif a déterminé, dans le décret présidentiel actuel sur la situation de calamité publique, un maximum de 10 personnes lors des funérailles de citoyens qui ne sont pas décédés suite au Covid-19.

Pour les cas de cadavres dont la mort résulte de cette pandémie mondiale, le décret présidentiel prévoit un maximum de 5 personnes et les funérailles ont lieu exclusivement l'après-midi.

 

Ces derniers jours, les rassemblements se sont très fréquents à l'extérieur des cimetières de la capitale du pays, une situation qui, selon la corporation, peut augmenter les taux de contagion de la maladie.

Afin de prévenir de nouvelles infections, l'Exécutif a déterminé, dans le décret présidentiel actuel sur la situation de calamité publique, un maximum de 10 personnes lors des funérailles de citoyens qui ne sont pas décédés suite au Covid-19.

Pour les cas de cadavres dont la mort résulte de cette pandémie mondiale, le décret présidentiel prévoit un maximum de 5 personnes et les funérailles ont lieu exclusivement l'après-midi.