Le Président angolais condamne la discrimination contre les albinos

  • Le Président de la République, João Lourenço
Luanda - Le Président de la République, João Lourenço, a condamné dimanche la discrimination à l'encontre des albinos.

Dans un message publié sur son compte Twitter, João Lourenço a exprimé sa solidarité avec tous les Angolais qui souffrent simplement parce qu'ils sont nés albinos.

 

"En ce jour de lutte contre les discriminations envers les albinos, que nous condamnons fermement ces actes...", a écrit le Chef de l'Etat.

 

Selon le chef de l'Etat, les albinos méritent l'affection de la société et les politiques d'inclusion et de promotion sociale de l'Exécutif.

 

La Journée mondiale de sensibilisation à l'albinisme est commémorée le 13 juin. Célébrée pour la première fois en 2015, la journée a été proclamée par l'ONU pour diffuser des informations sur l'albinisme et prévenir la discrimination contre les albinos, tout en luttant contre leur persécution.

 

Les données de l'ONU indiquent qu'environ une personne sur 18 mille dans le monde souffre d'un type d'albinisme.

 

Les données montrent que des centaines de personnes atteintes d'albinisme, principalement des enfants, ont été attaquées, mutilées ou tuées dans au moins 25 pays africains.

 

En Tanzanie, où il y a un albinos pour 1.400 Tanzaniens, plusieurs albinos sont kidnappés, blessés ou tués par des sorciers et guérisseurs, estimant que leurs organes ont des pouvoirs magiques, vendus environ 550 euros et utilisés dans des rituels.

 

Dans un message publié sur son compte Twitter, João Lourenço a exprimé sa solidarité avec tous les Angolais qui souffrent simplement parce qu'ils sont nés albinos.

 

"En ce jour de lutte contre les discriminations envers les albinos, que nous condamnons fermement ces actes...", a écrit le Chef de l'Etat.

 

Selon le chef de l'Etat, les albinos méritent l'affection de la société et les politiques d'inclusion et de promotion sociale de l'Exécutif.

 

La Journée mondiale de sensibilisation à l'albinisme est commémorée le 13 juin. Célébrée pour la première fois en 2015, la journée a été proclamée par l'ONU pour diffuser des informations sur l'albinisme et prévenir la discrimination contre les albinos, tout en luttant contre leur persécution.

 

Les données de l'ONU indiquent qu'environ une personne sur 18 mille dans le monde souffre d'un type d'albinisme.

 

Les données montrent que des centaines de personnes atteintes d'albinisme, principalement des enfants, ont été attaquées, mutilées ou tuées dans au moins 25 pays africains.

 

En Tanzanie, où il y a un albinos pour 1.400 Tanzaniens, plusieurs albinos sont kidnappés, blessés ou tués par des sorciers et guérisseurs, estimant que leurs organes ont des pouvoirs magiques, vendus environ 550 euros et utilisés dans des rituels.