Appel des religieux à la solidarité dans les communautés

  • Moxico: Des cadeaux lors de la rencontre de célébration de la Journée de la paix
Luena (Angola) - Les pasteurs ont conseillé samedi, à Luena, aux citoyens de cultiver l'amour, la solidarité et la compassion afin de construire des familles cohésives et, par conséquent, des sociétés solides, respectueuses de la vie humaine, des valeurs culturelles, éthiques et religieuses.

S'exprimant à l'occasion de la Journée internationale de la famille, qui se célèbre le même jour, le 15 mai, les pasteurs renforcent le rôle des parents dans la construction de familles socialement exemplaires, qui promeuvent la solidarité, l'unité et l'hospitalité pour un Angola de plus en plus prospère.

Le prêtre du diocèse catholique de Luena, Emílio Cavavo Dala, a conseillé que, face à un moment particulièrement de crise, les gens devraient être plus ouverts pour aider les autres ou ceux qui en ont le plus besoin, en partageant le peu qu'ils ont.

À son tour, le pasteur de la Mission Est de l'Église adventiste du septième jour, Inocêncio Isaac, a indiqué qu'en tant que noyau de la société, l'unité dans la famille devrait être construite chaque jour, suggérant que la date serve de réflexion à analyser les points faibles, afin de les améliorer.

Pour le pasteur de l'Église évangélique congrégationnelle d'Angola (IECA), Lourenço Sambambi, les familles qui craignent Dieu valorisent les principes moraux et civiques, des coutumes importantes pour une coexistence saine.

Cette année, la Journée internationale de la famille a lieu sous le slogan «Les familles autonomisées face à la pandémie du Covid-19, plus d'harmonie et de cohésion sociale».

Instituée par l'Assemblée générale des Nations Unies (ONU), le 20 septembre 1993, et célébrée pour la première fois en 1994, la Journée internationale de la famille vise, entre autres objectifs, à mettre en évidence le noyau de la société et sa pertinence dans la base de l’éducation des enfants, à renforcer le message d'union, d'amour, de respect et de compréhension nécessaires à la bonne relation de tous les membres de la famille.

S'exprimant à l'occasion de la Journée internationale de la famille, qui se célèbre le même jour, le 15 mai, les pasteurs renforcent le rôle des parents dans la construction de familles socialement exemplaires, qui promeuvent la solidarité, l'unité et l'hospitalité pour un Angola de plus en plus prospère.

Le prêtre du diocèse catholique de Luena, Emílio Cavavo Dala, a conseillé que, face à un moment particulièrement de crise, les gens devraient être plus ouverts pour aider les autres ou ceux qui en ont le plus besoin, en partageant le peu qu'ils ont.

À son tour, le pasteur de la Mission Est de l'Église adventiste du septième jour, Inocêncio Isaac, a indiqué qu'en tant que noyau de la société, l'unité dans la famille devrait être construite chaque jour, suggérant que la date serve de réflexion à analyser les points faibles, afin de les améliorer.

Pour le pasteur de l'Église évangélique congrégationnelle d'Angola (IECA), Lourenço Sambambi, les familles qui craignent Dieu valorisent les principes moraux et civiques, des coutumes importantes pour une coexistence saine.

Cette année, la Journée internationale de la famille a lieu sous le slogan «Les familles autonomisées face à la pandémie du Covid-19, plus d'harmonie et de cohésion sociale».

Instituée par l'Assemblée générale des Nations Unies (ONU), le 20 septembre 1993, et célébrée pour la première fois en 1994, la Journée internationale de la famille vise, entre autres objectifs, à mettre en évidence le noyau de la société et sa pertinence dans la base de l’éducation des enfants, à renforcer le message d'union, d'amour, de respect et de compréhension nécessaires à la bonne relation de tous les membres de la famille.