Reprise de la circulation routière entre Huíla et Benguela

  • Construction du nouveau pont sur la rivière Cutembo, qui relie les provinces de Benguela et Huíla
Quilengues - La liaison entre Huíla et Benguela, via la route nationale 105, a repris ce mercredi matin, suite au remplacement du pont alternatif jeté sur la rivière Kutembo, 24 heures après avoir été entraîné par l'inondation de lundi, a appris ANGOP.

Les pluies ont traîné une partie des gravats qui soutenaient la plate-forme du passage alternatif, qui se trouve à dix mètres de l'endroit où le pont en béton est en cours de construction.

Des heures plus tard, les travaux de remplacement du sol, des gravats et des pierres ont été achevés ce matin, pour le soulagement de centaines d’automobilistes bloqués sur les deux rives du fleuve.

S'adressant à Angop sur le site, l'automobiliste Alves Correia, qui transporte des marchandises de Lubango vers Luanda, a salué la rapidité avec laquelle le problème a été résolu, car la plupart des personnes touchées étaient des chauffeurs routiers qui transportaient des produits facilement dégradables.

Laércio Perícles, un passager qui a quitté Lubango pour Benguela, a exprimé son soulagement, mais il craint que la situation ne se reproduise, car il pleut fréquemment dans la région.

C'était la sixième fois que la circulation routière à cet endroit était interrompue, la dernière ayant eu lieu en novembre 2020.

Le problème de l'effondrement du pont a commencé en 2008 dans cette région, les travaux qui ont été effectués sont considérés comme palliatifs.

Un pont définitif de 64 mètres de long est en construction sur le site, remplaçant le pont métallique qui s'est effondré après la collision de deux camions en 2020.

Les pluies ont traîné une partie des gravats qui soutenaient la plate-forme du passage alternatif, qui se trouve à dix mètres de l'endroit où le pont en béton est en cours de construction.

Des heures plus tard, les travaux de remplacement du sol, des gravats et des pierres ont été achevés ce matin, pour le soulagement de centaines d’automobilistes bloqués sur les deux rives du fleuve.

S'adressant à Angop sur le site, l'automobiliste Alves Correia, qui transporte des marchandises de Lubango vers Luanda, a salué la rapidité avec laquelle le problème a été résolu, car la plupart des personnes touchées étaient des chauffeurs routiers qui transportaient des produits facilement dégradables.

Laércio Perícles, un passager qui a quitté Lubango pour Benguela, a exprimé son soulagement, mais il craint que la situation ne se reproduise, car il pleut fréquemment dans la région.

C'était la sixième fois que la circulation routière à cet endroit était interrompue, la dernière ayant eu lieu en novembre 2020.

Le problème de l'effondrement du pont a commencé en 2008 dans cette région, les travaux qui ont été effectués sont considérés comme palliatifs.

Un pont définitif de 64 mètres de long est en construction sur le site, remplaçant le pont métallique qui s'est effondré après la collision de deux camions en 2020.