Un révérend exhorte les journalistes à être rigoureux et impartiaux

  • Un groupe des journalistes angolais
Luanda – Le révérend de l'Église Méthodiste Unie d'Angola, Moisés Bernardo Jungo, a souligné dimanche la nécessité pour les professionnels des médias de toujours travailler avec vérité, impartialité et rigueur dans la production de contenu d'information.

S'adressant à l'Angop, en marge de la messe dans le cadre de la Journée du communicateur méthodiste, le pasteur a affirmé que le journaliste, en tant que faiseur d'opinion et le premier en "première ligne", a pour mission de rapporter les faits de manière impartiale, jouant son rôle, afin de construire un pays où les citoyens sont informés pour le bien commun.

Selon les religieux, bien qu'il ne s'agisse pas d'un chemin facile, avec tant d'influence des réseaux sociaux, les professionnels accomplissent un « grand » travail, en tenant toujours compte du bien commun, en défendant les us et les coutumes des Angolais.

« Les journalistes, lorsqu'ils travaillent pour une société jeune, doivent être les défenseurs de l'État et de la nation, car l'actualité a de la force. Ils doivent communiquer avec précision et toujours en tenant compte de la foi chrétienne », a-t-il souligné.

Pour le révérend, la direction du pays dépend de l'information qui est transmise par les médias aux citoyens, et avec la vérité, la société sera mieux informée et avec une vraie connaissance du pays et la responsabilité du citoyen est plus grande pour aider à développer le Etat.

La journée du communicateur de l'Église méthodiste vise à honorer le révérend Gaspar Adão de Almeida.

S'adressant à l'Angop, en marge de la messe dans le cadre de la Journée du communicateur méthodiste, le pasteur a affirmé que le journaliste, en tant que faiseur d'opinion et le premier en "première ligne", a pour mission de rapporter les faits de manière impartiale, jouant son rôle, afin de construire un pays où les citoyens sont informés pour le bien commun.

Selon les religieux, bien qu'il ne s'agisse pas d'un chemin facile, avec tant d'influence des réseaux sociaux, les professionnels accomplissent un « grand » travail, en tenant toujours compte du bien commun, en défendant les us et les coutumes des Angolais.

« Les journalistes, lorsqu'ils travaillent pour une société jeune, doivent être les défenseurs de l'État et de la nation, car l'actualité a de la force. Ils doivent communiquer avec précision et toujours en tenant compte de la foi chrétienne », a-t-il souligné.

Pour le révérend, la direction du pays dépend de l'information qui est transmise par les médias aux citoyens, et avec la vérité, la société sera mieux informée et avec une vraie connaissance du pays et la responsabilité du citoyen est plus grande pour aider à développer le Etat.

La journée du communicateur de l'Église méthodiste vise à honorer le révérend Gaspar Adão de Almeida.