Le SIC arrête une Chinoise pour falsification de visas de travail

  • Superintendente porta-voz do SIC, Manuel Halawaia
Luanda - Une femme chinoise de 53 ans a été arrêtée, mardi par le Service d’enquête criminelle (SIC, sigle en portugais), dans le quartier Patrice Lumumba, dans le district  urbain d'Ingombota, à Luanda, accusé de falsification de visas de travail et de transfert illicite de divises vers l'étranger.

Se confiant à l'ANGOP mercredi, le porte-parole du SIC, le surintendant en chef Manuel Halawia, a déclaré que l'arrestation a résulté d'une enquête qui a commencé en novembre dernier et a abouti à la délivrance d'un mandat de perquisition et saisie de différents matériels dans la résidence de l'accusée.

La police a saisi, à l'intérieur de la résidence, 18 passeports de citoyens chinois dont cinq avec de faux visas de travail de sociétés présumées de droit angolais, 12 blocs de facturation, des justificatifs  de transferts effectués en marge du circuit bancaire, 119 modèles de délivrance de visa et 239 bordereaux de dépôt bancaire.

La police a également saisi 15 781 USD, 4 000 rands sud-africains, 940 000 kwanzas, 1700 renminbi (monnaie chinoise), ainsi qu'un coffre-fort fermé dont le contenu reste à déterminer, trois ordinateurs et quatre détecteurs de faux billets.

Le porte-parole du SIC national a rapporté que la femme chinoise en question a été le même jour, mardi, présenté au Ministère Public, qui a déterminé sa détention préventive.

Se confiant à l'ANGOP mercredi, le porte-parole du SIC, le surintendant en chef Manuel Halawia, a déclaré que l'arrestation a résulté d'une enquête qui a commencé en novembre dernier et a abouti à la délivrance d'un mandat de perquisition et saisie de différents matériels dans la résidence de l'accusée.

La police a saisi, à l'intérieur de la résidence, 18 passeports de citoyens chinois dont cinq avec de faux visas de travail de sociétés présumées de droit angolais, 12 blocs de facturation, des justificatifs  de transferts effectués en marge du circuit bancaire, 119 modèles de délivrance de visa et 239 bordereaux de dépôt bancaire.

La police a également saisi 15 781 USD, 4 000 rands sud-africains, 940 000 kwanzas, 1700 renminbi (monnaie chinoise), ainsi qu'un coffre-fort fermé dont le contenu reste à déterminer, trois ordinateurs et quatre détecteurs de faux billets.

Le porte-parole du SIC national a rapporté que la femme chinoise en question a été le même jour, mardi, présenté au Ministère Public, qui a déterminé sa détention préventive.