Un policier tire accidentellement sur une femme enceinte

Ndalatando - Un agent de la police nationale a été arrêté jeudi à Ndalatando, dans la province de Cuanza Norte, après avoir tiré, par accident, sur une femme enceinte avec une arme ayant atteint son abdomen, alors qu'il tentait de disperser un groupe de personnes qui étaient jouaient aux cartes.

L'information a été rendue publique vendredi par le porte-parole du Commandement provincial de la Police nationale, Edgar Salvador, expliquant que le fait s'est produit dans le quartier de Kilamba Kiaxe, à la périphérie de la ville de Ndalatando, où un groupe de femmes, dépourvues de masques de biosécurité,  jouait aux cartes pariant de l’argent.

Selon la source, après avoir été reprochées par le policier, les femmes se sont révoltées contre lui, ce qui l’a obligé à tiré trois coups de feu pour les disperser : le premier a touché l'abdomen d’une femme enceinte de huit mois et le second, un garçon de 16 ans âge, dans la région des testicules.

La femme enceinte a été immédiatement transportée à l'hôpital provincial, où elle a subi une intervention chirurgicale, mais a fini par perdre le bébé en raison de la rupture du placenta causée par le tir.

L'auteur des tirs a déjà été détenu par le Service des enquêtes criminelles (SIC), où il attend d'être présenté au parquet pour enquête sur l'affaire pénale concernée.

La femme et le garçon de 16 sont hors de danger.

L'information a été rendue publique vendredi par le porte-parole du Commandement provincial de la Police nationale, Edgar Salvador, expliquant que le fait s'est produit dans le quartier de Kilamba Kiaxe, à la périphérie de la ville de Ndalatando, où un groupe de femmes, dépourvues de masques de biosécurité,  jouait aux cartes pariant de l’argent.

Selon la source, après avoir été reprochées par le policier, les femmes se sont révoltées contre lui, ce qui l’a obligé à tiré trois coups de feu pour les disperser : le premier a touché l'abdomen d’une femme enceinte de huit mois et le second, un garçon de 16 ans âge, dans la région des testicules.

La femme enceinte a été immédiatement transportée à l'hôpital provincial, où elle a subi une intervention chirurgicale, mais a fini par perdre le bébé en raison de la rupture du placenta causée par le tir.

L'auteur des tirs a déjà été détenu par le Service des enquêtes criminelles (SIC), où il attend d'être présenté au parquet pour enquête sur l'affaire pénale concernée.

La femme et le garçon de 16 sont hors de danger.