La population appelée à dénoncer les cas de violence sexuelle

Uíge: La vice-gouverneure du secteur politique, social et économique de la province d’Uíge, Maria Cavungo, a exhorté, jeudi, la population à continuer à dénoncer les cas de violence sexuelle sur les mineurs.

Les données disponibles à l’Institut national de l’enfant à Uíge signalent un registre, au mois de janvier dernier, de quatre cas de violence sexuel sur les mineurs, par rapport aux cinq cas enregistrés en 2020.

 

Selon la gouvernante, lors de l’ouverture de workshop sous le thème "La problématique de la violence sexuel sur les mineurs", promue par le secteur de l’Éducation et le Bureau provincial de l’action sociale, famille et égalité de genre à Uíge, cette activité vise à réduire la pratique d’abus sexuel sur les enfants dans la région.

 

"Les cas d’abus sexuel sur les mineurs a été constaté dans plusieurs lieux, c’est pour cela que sa lutte est jugé fondamentale, puisque cet acte inquiète les parents, les tuteurs  et la société en générale.

 

Des thèmes tels que le viol, l'inceste, la séduction, le harcèlement sexuel, l'exploitation sexuelle, l'atteinte à la pudeur, la violence sexuelle, ses causes et conséquences sociales et la perspective juridico-légale ont aussi été abordés au cours de cet atelier.

 

 

Les données disponibles à l’Institut national de l’enfant à Uíge signalent un registre, au mois de janvier dernier, de quatre cas de violence sexuel sur les mineurs, par rapport aux cinq cas enregistrés en 2020.

 

Selon la gouvernante, lors de l’ouverture de workshop sous le thème "La problématique de la violence sexuel sur les mineurs", promue par le secteur de l’Éducation et le Bureau provincial de l’action sociale, famille et égalité de genre à Uíge, cette activité vise à réduire la pratique d’abus sexuel sur les enfants dans la région.

 

"Les cas d’abus sexuel sur les mineurs a été constaté dans plusieurs lieux, c’est pour cela que sa lutte est jugé fondamentale, puisque cet acte inquiète les parents, les tuteurs  et la société en générale.

 

Des thèmes tels que le viol, l'inceste, la séduction, le harcèlement sexuel, l'exploitation sexuelle, l'atteinte à la pudeur, la violence sexuelle, ses causes et conséquences sociales et la perspective juridico-légale ont aussi été abordés au cours de cet atelier.