L’Exécutif engagé dans la valorisation du patrimoine

Mbanza Kongo – La ministre d'État chargée du secteur social, Carolina Cerqueira, a réaffirmé, ce jeudi, l'engagement de l'Exécutif à transformer le centre historique de Mbanza Kongo, site du patrimoine mondial, en un centre touristique capable de générer des emplois et de valoriser la culture et l'art dans la région au profit du développement et du bien-être des populations locales.

Rependant aux inquiétudes soulevées par les membres de la cour royale du Kongo, Carolina Cerqueira a indiqué que parmi les priorités de l'exécutif figuraient également la reprise des travaux à l'hôpital général de Mbanza Kongo, qui avait été interrompu depuis cinq ans pour des raisons financières. Ces travaux se dérouleront dans le cadre d'une ligne de financement de l'Allemagne, a-t-elle ajouté.

La ministre d'Etat a souligné que les préoccupations présentées par les membres de la Cour royale de l'ancien Royaume du Kongo et les autorités traditionnelles, dans les domaines de la santé, du logement, des routes, et de l'extension d'autres infrastructures, étaient à l'ordre du jour du gouvernement et se resoudraient progressivement, compte tenu du contexte pandémique auquel le pays et le monde sont confrontés.

La ministre a expliqué que la pandémie de Covid-19 avait créé des contraintes dans la programmation financière de l'Exécutif, qui a dû allouer des fonds à d'autres domaines pour renforcer la lutte contre la pandémie dans le pays, notamment dans la biosécurité, des équipements hospitaliers de pointe, tests et vaccination élargie.

Rependant aux inquiétudes soulevées par les membres de la cour royale du Kongo, Carolina Cerqueira a indiqué que parmi les priorités de l'exécutif figuraient également la reprise des travaux à l'hôpital général de Mbanza Kongo, qui avait été interrompu depuis cinq ans pour des raisons financières. Ces travaux se dérouleront dans le cadre d'une ligne de financement de l'Allemagne, a-t-elle ajouté.

La ministre d'Etat a souligné que les préoccupations présentées par les membres de la Cour royale de l'ancien Royaume du Kongo et les autorités traditionnelles, dans les domaines de la santé, du logement, des routes, et de l'extension d'autres infrastructures, étaient à l'ordre du jour du gouvernement et se resoudraient progressivement, compte tenu du contexte pandémique auquel le pays et le monde sont confrontés.

La ministre a expliqué que la pandémie de Covid-19 avait créé des contraintes dans la programmation financière de l'Exécutif, qui a dû allouer des fonds à d'autres domaines pour renforcer la lutte contre la pandémie dans le pays, notamment dans la biosécurité, des équipements hospitaliers de pointe, tests et vaccination élargie.