Un nouvel opérateur mobile commence ses activités en décembre

  • Le directeur national des télécommunications et des technologies de l'information, Matias Manuel da Silva Borges
Huambo - Le directeur national des télécommunications et des technologies de l'information, Matias Manuel da Silva Borges, a déclaré jeudi, à Huambo, que l'opérateur de téléphonie mobile «Africell» commencera ses activités en décembre de cette année.

Gagnant de l'appel d'offres international organisé en 2020 pour opérer sur le marché angolais, aux côtés d'Angola Telecom, MOVICEL et UNITEL, cet opérateur nord-américain existe depuis plus de vingt ans.

L'Angola est le cinquième marché africain où le groupe Africell sera implanté, rejoignant l'Ouganda, la Sierra Leone, la Gambie et la République démocratique du Congo, où il dispose de 12 millions de clients.

S'adressant à l'ANGOP, sur l'état d'avancement du processus de certification du quatrième opérateur du pays, Matias Borges a informé qu'après la conclusion du processus d'appel d'offres, l'opérateur travaillait avec les autorités angolaises, pour le démarrage des opérations dans le pays, en décembre de cette année.

Outre les services de téléphonie mobile et Internet, a-t-il ajouté, Africell fournira également des services de télévision numérique et de mobile Money, qui consistent à envoyer de l'argent à distance à l'aide de téléphones.

Il a déclaré qu'avec la certification Africell, un nouveau paradigme est attendu dans ce secteur en Angola, à travers l'inclusion de nouveaux services et opportunités en termes d'impacts de réduction de prix.

Avec l'entrée d'Africell sur le marché angolais, dans le cadre de stratégies visant à améliorer les services mobiles, l'accès universel à Internet pour la construction d'une société de l'information, la lutte contre l'info-exclusion et l'augmentation de la littératie numérique, on s’attend à la création de plus de six mille emplois en Angola, avec un investissement initial de 300 millions de dollars américains.

Gagnant de l'appel d'offres international organisé en 2020 pour opérer sur le marché angolais, aux côtés d'Angola Telecom, MOVICEL et UNITEL, cet opérateur nord-américain existe depuis plus de vingt ans.

L'Angola est le cinquième marché africain où le groupe Africell sera implanté, rejoignant l'Ouganda, la Sierra Leone, la Gambie et la République démocratique du Congo, où il dispose de 12 millions de clients.

S'adressant à l'ANGOP, sur l'état d'avancement du processus de certification du quatrième opérateur du pays, Matias Borges a informé qu'après la conclusion du processus d'appel d'offres, l'opérateur travaillait avec les autorités angolaises, pour le démarrage des opérations dans le pays, en décembre de cette année.

Outre les services de téléphonie mobile et Internet, a-t-il ajouté, Africell fournira également des services de télévision numérique et de mobile Money, qui consistent à envoyer de l'argent à distance à l'aide de téléphones.

Il a déclaré qu'avec la certification Africell, un nouveau paradigme est attendu dans ce secteur en Angola, à travers l'inclusion de nouveaux services et opportunités en termes d'impacts de réduction de prix.

Avec l'entrée d'Africell sur le marché angolais, dans le cadre de stratégies visant à améliorer les services mobiles, l'accès universel à Internet pour la construction d'une société de l'information, la lutte contre l'info-exclusion et l'augmentation de la littératie numérique, on s’attend à la création de plus de six mille emplois en Angola, avec un investissement initial de 300 millions de dollars américains.