La TAAG effectue de nouveaux vols humanitaires vers le Brésil et le Portugal

  • Un appareil de la TAAG
Luanda - TAAG – Lignes Aériennes d’Angola commence, à partir du 28 du mois en cours (dimanche), le rapatriement des citoyens nationaux et étrangers résidant au Portugal et au Brésil depuis le 24 janvier, en vertu du dernier décret sur la situation de Calamité Publique.

Le Gouvernement angolais, dans le cadre des nouvelles mesures visant à contenir les nouvelles variantes du virus Sars-Cov-2, a suspendu temporairement, depuis le 24 janvier, les liaisons de transport aérien de passagers avec l'Afrique du Sud, le Brésil et le Portugal.

Dans une note à la presse de la compagnie nationale parvenue vendredi à l'Angop, des vols humanitaires seront effectués dans cette phase vers les villes de Lisbonne (Portugal) et São Paulo (Brésil).

"Ces vols seront utilisés pour transporter des passagers avec des billets achetés et dont les vols ont été suspendus en raison des restrictions imposées par l'état de Calamité, et des passagers avec des billets récemment achetés avec l'ouverture prématurée du système de vente", explique le document.

Parallèlement, la TAAG prendra en charge les coûts des tests au Covid-19, par RTP-CR, effectués par les passagers pour les vols internationaux de long trajet, initialement prévus pour reprendre le 24 février, mais qui obéiront désormais au calendrier suivant:

28 février et 7 mars 2021 - (dimanche)

• DT652 Luanda - 13h30 / Lisbonne - 20h00

• DT651 Lisbonne 10h00 / Luanda 18h30 (lendemain);

Le 28 février 2021 - (dimanche)

• DT747 Luanda - 10h30 / São Paulo - 15h05

• DT748 São Paulo - 9h30 / Luanda - 22h50 (lendemain).

En conséquence, la TAAG réaffirme son engagement envers ses passagers, partenaires et clients, s'excusant pour la gêne occasionnée. De même, elle insiste sur le fait qu'elle assumera les coûts des tests prouvés à l'arrivée à Luanda, à partir des pièces justificatives respectives.

Le Gouvernement angolais, dans le cadre des nouvelles mesures visant à contenir les nouvelles variantes du virus Sars-Cov-2, a suspendu temporairement, depuis le 24 janvier, les liaisons de transport aérien de passagers avec l'Afrique du Sud, le Brésil et le Portugal.

Dans une note à la presse de la compagnie nationale parvenue vendredi à l'Angop, des vols humanitaires seront effectués dans cette phase vers les villes de Lisbonne (Portugal) et São Paulo (Brésil).

"Ces vols seront utilisés pour transporter des passagers avec des billets achetés et dont les vols ont été suspendus en raison des restrictions imposées par l'état de Calamité, et des passagers avec des billets récemment achetés avec l'ouverture prématurée du système de vente", explique le document.

Parallèlement, la TAAG prendra en charge les coûts des tests au Covid-19, par RTP-CR, effectués par les passagers pour les vols internationaux de long trajet, initialement prévus pour reprendre le 24 février, mais qui obéiront désormais au calendrier suivant:

28 février et 7 mars 2021 - (dimanche)

• DT652 Luanda - 13h30 / Lisbonne - 20h00

• DT651 Lisbonne 10h00 / Luanda 18h30 (lendemain);

Le 28 février 2021 - (dimanche)

• DT747 Luanda - 10h30 / São Paulo - 15h05

• DT748 São Paulo - 9h30 / Luanda - 22h50 (lendemain).

En conséquence, la TAAG réaffirme son engagement envers ses passagers, partenaires et clients, s'excusant pour la gêne occasionnée. De même, elle insiste sur le fait qu'elle assumera les coûts des tests prouvés à l'arrivée à Luanda, à partir des pièces justificatives respectives.