Sexta, 27 de Novembro de 2020
    |  Fale connosco  |   Assinante    
 

Le stade 11 de Novembro nécessite d'un entretien


13.09.2020 - dim. : 14'20 - Mise à jour 13.09.2020 - dim. : 14'23

Luanda - Le stade 11 de Novembro, une grande infrastructure sportive du pays, érigée dans le cadre du Coupe d'Afrique des Nations (CAN 2010), nécessite des réfections, malgré sa belle apparence.


Avec une dimension et une qualité architecturale attirant l’admiration de tous, l’enceinte n'est pas en phase de ruine, encore moins abandonnée, comme en est le cas de la plupart des terrains construits pour soutenir la plus grande fête du football africain.

Cependant, à cause des difficultés, la propriété dont la conception architecturale a été inspirée de la rare plante Welwitschia Mirabilis, fait appel à une réflexion profonde.

Situé dans circonscription de Camama, district de Belas, province de Luanda, le stade a été construit en 18 mois, conformément aux normes de l'architecture universelle moderne.

Cependant, en raison de la rapidité avec laquelle tout a été fait, il laisse de plus en plus "nu" une série de problèmes, dont la résolution peut nécessiter environ un milliard de Kwanzas du trésor public.

L’infrastructure faisait partie du programme d'investissement public de l'année économique en cours, qui n'a alors pas été concrétisée en raison de la pandémie du Covid-19.

Dans ce contexte, il faudrait opter pour la réalisation des travaux palliatifs, afin d'éviter le pire.

Dans le cadre d'une série de reportages sur les infrastructures sportives dans le pays, l'ANGOP trouve préoccupant l'état du stade 11 de Novembro, surtout son aspect extérieur, malgré les efforts de la direction actuelle, nommée en 2018.

Actuellement, l'infrastructure qui a accueilli les matchs d'ouverture et de clôture de la CAN 2010, remportée par l'Egypte, montre des signes inquiétants, comme le manque de pancartes, d'ascenseurs et d'autres services qui ont cessé de fonctionner.