Segunda, 18 de Janeiro de 2021
    |  Fale connosco  |   Assinante    
 

Le secrétaire d'État pour la dénonciation sur la spéculation des prix


01.04.2020 - mer. : 17'25 - Mise à jour 01.04.2020 - mer. : 17'25

Amadeu Leitão Nunes, secrétaire d'Etat au Commerce (archive)

Photo: Francisco Miúdo



Ondjiva (Angola) - Le secrétaire d'État au Commerce, Amadeu Nunes, a conseillé ce mercredi, à Ondjiva, province de Cunene, à la population de dénoncer la spéculation sur les prix des biens du panier de la ménagère.


S'exprimant lors d'une réunion multisectorielle pour lutter contre le coronavirus, il a déclaré que de nombreux agents économiques profitent de la situation en raison de la demande soudaine de biens du panier de la ménagère par les citoyens pour augmenter les prix.

Il a indiqué que des institutions telles que l'Institut national de protection des consommateurs (INADEC), à Cunene, et d'autres organes de fiscalisation de l'État devraient continuer à agir et à appliquer des mesures pour décourager de telles pratiques.

Le responsable a appelé la population à rester calme, affirmant que le pays dispose de stocks alimentaires suffisants et qu'il n'est pas nécessaire d'acheter de grandes quantités de nourriture pour stocker.

De son côté, le secrétaire d'État à l'Intérieur, Salvador Rodrigues, a demandé aux policiers d'être plus pédagogiques dans leurs actions envers la population et d’être des agents mobilisateurs.

Le responsable a demandé de la rigueur dans l'action contre les mototaxis, les empêchant de circuler avec deux personnes, respectant ainsi les mesures préventives du Covid-19.

La province de Cunene compte huit centres de quarantaine: deux à Ondjiva et six dans les autres municipalités.

Cent quatre-vingt-deux citoyens sont en quarantaine institutionnelle et quarante-cinq en quarantaine à domicile.

À ce jour, quatre cas positifs du covid-19 sont confirmés dans le pays, un rétablissement et deux décès.