Sexta, 27 de Novembro de 2020
    |  Fale connosco  |   Assinante    
 

L'Angola perçoit 24 milliards de kwanzas grâce aux privatisations


17.10.2020 - sam. : 16'14 - Mise à jour 17.10.2020 - sam. : 16'14

Coordinateur du domaine technique du Propiv, Osvaldo João (photo d'archive) Photo: Francisco Miudo

Luanda - Avec la privatisation de 13 unités industrielles dans la zone économique spéciale (ZEE, sigle en portugasi), le pays a levé 24 milliards de kwanzas (Akz) par l'attribution de contrats, dans le cadre d'un appel d'offres public impliquant la participation de 30 entreprises.


S'adressant à la presse, après une réunion de la Commission nationale interministérielle, l'organe responsable de la mise en œuvre du programme de privatisation, le coordinateur du domaine technique, Osvaldo João, a déclaré que sur les 13 unités, six ont déjà été attribuées.

Il a souligné que lors de la réunion de vendredi, la Commission a été informée des résultats de l'appel d'offres public concernant l'attribution du droit d'explorer et de gérer trois unités textiles, situées dans les provinces de Benguela, Luanda et Cuanza Norte.

Ces résultats concernent l'attribution de 264 milliards de Kwanzas, qui comprend le paiement de loyers annuels fixes, de loyers variables basés sur les revenus et l'exercice du droit d'achat.

Les unités textiles Comandante Bula et África Têxtil, situées respectivement à Cuanza Norte et Benguela, ont été attribuées à la société Baobab Coton Group, tandis que Textang II, située à Luanda, a été confiée au groupe IEP.

Concernant le processus de privatisation de la Sonangol, société angolaise des hydrocarbures, l'institution a lancé 25 appels d'offres publics, dont environ deux ont déjà été attribués et ont généré un chiffre d'affaires de 23 millions d'euros.

La direction de la société a estimé que les actifs et participations dont les appels d'offres ont été lancés au cours des derniers mois, font partie de deux des principaux secteurs touchés par la crise provoquée par la pandémie Covid-19, ainsi que le moment de l'industrie pétrolière, à savoir le immobilier et prestation de services aux producteurs de pétrole.